Article en vedette

Un automobiliste s’en prend aux pompiers

Aujourd’hui en fin de matinée, le conducteur d’un 4×4 s’en est pris verbalement à une équipe des pompiers de Thann qui effectuait un secours à personne. Les sapeurs-pompiers thannois venaient de prendre en charge un jeune homme victime d’un problème cardiaque à Willer-sur-Thur,...

Lire plus

scurit incendie

L’hélicoptère du Samu de Lille aveuglé plusieurs fois par un rayon laser superpuissant

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 20--2010

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

0

Des particuliers braquant un laser (type pointeur de salle de conférence) vers un avion ou un hélicoptère en vol peuvent-ils provoquer une catastrophe ? La question se pose depuis le début du mois à Lille après plusieurs incidents dont a été victime l’hélicoptère du SAMU du Nord. En vol de nuit et à proximité du site d’atterrissage du CHRU de Lille, les pilotes ont été gênés par des faisceaux lumineux provenant du sol. …

L’alerte a été donnée à la brigade de gendarmerie des transports aériens de Lesquin, qui a saisi la section aérienne de la gendarmerie d’Amiens, et son hélicoptère. Samedi, à 21 h 30, l’appareil militaire équipé de détecteurs est apparu dans le ciel lillois, sur le parcours habituel de son cousin du SAMU. Le stratagème a fonctionné : les gendarmes ont été « allumés » et ont répondu à coups de projecteur, identifiant un immeuble lillois comme point d’origine des « tirs » de laser. L’opération s’est déroulée en lien avec des patrouilles de police au sol mais on ignorait, hier, si des interpellations avaient été effectuées. Les lasers, eux, ont fini par s’éteindre. « On va voir avec la direction générale du CHRU si on porte plainte, expliquait hier Patrick Goldstein, chef du SAMU du Nord. Éclairer dans les yeux des pilotes alors qu’ils manoeuvrent de nuit au-dessus d’un hôpital, c’est criminel. » Les vols SAMU se poursuivent normalement.

Problème juridique

La chasse aux lasers aveuglants est aussi un problème juridique. « Même si on a un immeuble ciblé, on ne rentre pas comme ça dans les domiciles, surtout après 21 h, observe un fonctionnaire lillois. Alors s’il faut fouiller tout un bâtiment … » La direction de la sécurité publique du Nord a d’ailleurs planché cette semaine sur l’aspect juridique de ce type d’intervention.

Pour les auteurs, les peines peuvent être sévères. En août, un jeune homme a été condamné à six mois de prison avec sursis pour avoir visé des avions d’Orly. La solution pourrait aussi passer par un durcissement de la législation sur la vente des lasers

Incendie spectaculaire chez le photographe Pilip Plisson

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 20--2010

Étiquettes : , , , ,

0

On lui doit quelques-unes des plus belles images du littoral breton et de ses phares pris dans la tempête. La galerie du photographe Philip Plisson, Crac’h, dans le Morbihan, a été entièrement ravagée par les flammes dimanche 19 septembre. On ignore encore l’étendue des pertes dans ses archives, intégralement stockées sur place.

Il y avait « près d’un million de photos dans les ateliers, dont 50 % de diapositives, pas toutes détruites j’espère », a affirmé Philip Plisson, au lendemain du sinistre. « Le hub informatique a fondu dans la chaleur, on a récupéré des disques durs mais on ne sait pas dans quel état ils sont », a expliqué le photographe, soulignant qu’il faudra « attendre plusieurs jours pour voir si les images n’ont pas été touchées ». « Un meuble spécial pour la photo, garanti une heure trente antifeu a fondu en partie », a noté le photographe, spécialisé dans les clichés maritimes.

En revanche, toute la collection du photographe breton Michel Thersiquel, disparu il y a trois ans, laissée en gestion par sa famille à Philip Plisson, a été sauvée, s’est-il félicité. « Ça allait mieux hier qu’aujourd’hui », a-t-il confié. « On prend conscience de tout ce qui a été perdu – trente ans de photos – on se dit que tout est fini », a-t-il poursuivi, soulignant qu’il n’y avait « pas mort d’homme, c’est ce qui compte le plus ».

Le sinistre « se serait déclenché peu après huit heures hier. Et pourrait, selon des témoignages, avoir démarré en plusieurs points distincts », avance le journal régional Ouest France. Une enquête de gendarmerie a été ouverte pour tenter de déterminer l’origine de l’incendie, qui a embrasé les 3 000 mètres carrés de la galerie, qui emploie trente salariés, près de la Trinité-sur-Mer. « Aucune hypothèse n’est avancée » pour l’instant, ont dit les gendarmes.

Le train lui passe dessus, il s’en sort indemne

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 16--2010

Étiquettes : , , , , ,

0

Un homme a tenté de mettre fin à ses jours, dimanche soir, à Orchies, en se couchant sur une voie ferrée. …

Peu après 19 heures, l’homme, âgé d’une quarantaine d’années, a attendu l’approche d’un convoi de fret pour s’allonger sur les voies ferrées de la ligne Lille-Valenciennes, sur le passage à niveau n°26 situé dans la rue Léon-Rudent, près du cimetière.

Cette tentative de suicide n’a échoué que parce que l’homme, qui était en état d’ébriété, ne s’est pas allongé en travers des voies mais sur les traverses, entre les deux rails. Le mécanicien a vu le corps, a freiné mais son train est quand même passé au-dessus.

Trafic interrompu

Quand les sapeurs-pompiers d’Orchies, le SMUR de Lille et les gendarmes d’Orchies sont arrivés, alertés pour un suicide, l’homme était sorti indemne de sa tentative. Pris néanmoins en charge par les secours, il a été transporté au centre hospitalier régional de Lille.

Pour permettre aux gendarmes et aux sapeurs-pompiers d’intervenir en toute sécurité, la circulation a été interrompue dans les deux sens sur la ligne Lille-Valenciennes pendant près d’une heure

Le corps d’un marin retrouvé dans l’estomac d’un requin.

Publié par C.alertis | Classé dans Faits divers | Publié le 16--2010

Étiquettes : , ,

0

Judson Newton, un marin, âgé de 43 ans, était parti pêcher avec un groupe d’amis au large de New Providence Island, aux Bahamas, quand leur embarcation a eu un problème de moteur.

Quand les secours sont arrivés, ils ont trouvé trois hommes à bord de l’embarcation.

Des hommes ont indiqué aux sauveteurs que Judson Newton et un ami avaient plongé dans l’eau pour tenter de regagner la rive à la nage.

Le corps du marin a été trouvé dans l’estomac d’un requin, indique The Telegraph.

Pour identifier la victime, la police des Bahamas a utilisé les empreintes digitales de Judson Newton.

Les résultats des tests ADN devraient être connus prochainement, selon Le Figaro.

La police ne sait pas si le marin était vivant quand il a été mangé par le requin.

C’est sur cette île de Jaws Beach, où a disparu le marin, que l’un des  films les « Dents de la mer » a été tourné…

Un adolescent appelle les pompiers 700 fois pour des canulars et les insulter

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 16--2010

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

0

Cet adolescent de 14 ans a occupé une partie de ses vacances à harceler les pompiers, au téléphone.

Ainsi, en l’espace de quelques jours, il a composé 700 fois le numéro des pompiers, le « 18 », rapporte Europe 1.

Un ado qui n’appelait pas pour prévenir d’une « fausse urgence », mais plus prosaïquement, pour insulter la personne qu’il avait à l’autre bout du téléphone.

Son record d’appels a certainement eu lieu le 22 août. Ce jour-là, il a composé plus de 100 fois le « 18 ».

A la suite de ces appels malveillants, les pompiers ont porté plainte et une enquête a été ouverte. Le « harceleur » a été très vite retrouvé. Il avait passé ses 700 appels à partir du téléphone de son oncle.

L’ado a été interpellé au domicile familial, du Cateau-Cambrésis, dans le Nord. Au cours de sa garde à vue, il a reconnu les faits. Pour toute explication il a indiqué aux enquêteurs qu’il aimait « particulièrement l’attente téléphonique » des numéros d’urgence.

Le 10 novembre, il se retrouvera dans le bureau d’un juge des enfants.

Europe 1 précise que s’il était majeur, il risquerait un an d’emprisonnement et 15.000 euros d’amende

Cherchez l’erreur…

Publié par C.alertis | Classé dans Faits divers | Publié le 15--2010

Étiquettes : , , ,

0