Article en vedette

L’hélicoptère du Samu de Lille aveuglé plusieurs fois par un

Des particuliers braquant un laser (type pointeur de salle de conférence) vers un avion ou un hélicoptère en vol peuvent-ils provoquer une catastrophe ? La question se pose depuis le début du mois à Lille après plusieurs incidents dont a été victime l’hélicoptère du SAMU du Nord. En...

Lire plus

scurit incendie

2 Sapeurs Pompiers meurent électrocutés au cours d’un incendie criminel à Treillère (Nantes)

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 16-12-2010

Étiquettes : , , , , , ,

0

Deux sapeurs-pompiers professionnels sont morts mercredi soir, vers 23h, alors qu’ils intervenaient sur un incendie dans une concession automobile de Treillières, à une dizaine de kilomètres au nord de Nantes (Loire-Atlantique), a-t-on appris jeudi auprès des pompiers. La piste d’un incendie d’origine criminelle est privilégiée, selon le parquet.

Le sergent Christophe Augereau, 31 ans, et le caporal Jean-Charles Sorin, 25 ans, appartenant au centre d’incendie et de secours de Saint-Herblain, ont été victimes d’un arc électrique provoqué par la ligne à très haute tension située à proximité de la nacelle de l’échelle aérienne dans laquelle ils avaient pris place.

“On était sur un feu de concession automobile, l’échelle des pompiers était naturellement en action pour essayer d’éteindre l’incendie par le toit. Deux de nos gars étaient dans la nacelle de l’échelle et ils ont voulu déplacer l’échelle pour essayer d’atteindre davantage le point d’où sortait la fumée“, a témoigné Philippe Berthelot, commandant des sapeurs-pompiers de Loire-Atlantique.

“Une épaisse fumée jaune et noire envahissait le ciel à cette heure de la nuit. Ils n’ont pas vu la ligne à haute tension qui était au-dessus et ils ont été électrocutés“, a-t-il ajouté.

“Les deux tentatives de réanimation se sont révélées vaines“

 

« Ils ont été victimes d’un arc électrique provoqué par une ligne à très haute tension. Les deux tentatives de réanimation se sont révélées vaines », a précisé le communiqué du Service départemental d’Incendie et de Secours (SDIS), confirmant une information d’Europe 1.

Le procureur de la République à Nantes, Xavier Ronsin, a indiqué que le parquet « s’était immédiatement déplacé sur place cette nuit » et qu’une enquête pour recherche des causes de la mort a été ouverte.

Ecrire un commentaire