Article en vedette

Incendie d’IMAGIX MONS: le suspect est mineur et connu des servi

Un suspect a finalement été arrêté, deux jours après l’incendie d’une discothèque du complexe Imagix, à Mons. Un incendie qui a coûté la vie à un pompier montois. Ce mineur d’âge a été interpellé, il ne s’est pas rendu de son plein gré. Le jeune suspect interpellé cette nuit...

Lire plus

scurit incendie

La combustion formation incendie sécurité

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 08-08-2010

0

feu intervention pompier image

intervention pompier image incendie

LA COMBUSTION:

La combustion est une réaction exothermique qui résulte de la combinaison de deux corps et qui englobe des réactions élémentaires de corps simples, dont les uns sont des combustibles : carbone, hydrogène, soufre, etc., les autres des comburants : oxygène, chlore

En fait, un seul comburant est en pratique à considérer : l’oxygène, qui provient des 21 % – en volume – contenus dans l’air. Un combustible est un corps qui,  une fois la réaction amorcée, continue, en dégageant une notable quantité de chaleur, à s’unir à l’oxygène

 Si la réaction est lente, on l’appelle oxydation 

 Si la réaction est vive, on l’appelle combustion

 Si la réaction est très vive, on l’appelle  déflagration

 Si la réaction est instantanée, on l’appelle  explosion

Les conditions à satisfaire pour que la combustion puisse avoir lieu sont les suivantes:

1. Mise en présence d’un combustible et  d’un comburant en certaines proportions. La combustion se fait d’autant mieux que l’air pénètre la masse du corps combustible Plus ce corps est divisé, plus la combustion est rapide et complète.  Si la division est poussée à l’extrême et qu’il s’agisse de poussières en suspension dans l’air (farine, sucre, aluminium, etc.) la rapidité de la combustion est telle qu’il peut y avoir explosion

2. Une Énergie d’activation ou température  est, la quantité de chaleur déterminées pour assurer la combustion et l’entretenir jusqu’à ce qu’elle arrive à dégager, par elle-même, une quantité de chaleur suffisante pour se poursuivre

Ecrire un commentaire