Article en vedette

Une femme pompier tente de s’immoler par le feu

Une femme de 58 ans, commandant chez les pompiers de Moselle, a tenté de s’immoler par le feu, vendredi. En grande souffrance professionnelle, elle avait déposé plainte, comme d’autres, en 2010, pour harcèlement. Grièvement brûlée aux membres supérieurs et au visage, une femme officier...

Lire plus

scurit incendie

Incendie : évacuation des personnes handicapées des lieux de travail

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie, Prévention incendie | Publié le 09--2011

Mots-clefs :, ,

0

Ce décret du 7 novembre 2011 prévoit que les nouveaux bâtiments relevant du Code du travail devront disposer d’un lieu protégé (espaces d’attente sécurisés ou espaces équivalents) permettant, en cas d’incendie, l’évacuation en deux temps des personnes handicapées dont l’évacuation directe et rapide n’est pas possible. Ces personnes seront ainsi déplacées dans un premier temps vers le lieu protégé puis dans un second temps vers l’extérieur du bâtiment. Le décret adapte par ailleurs les informations et la formation délivrées aux travailleurs sur ce sujet.

Ce texte est applicable aux opérations de construction de bâtiments :

- pour celles soumises à permis de construire ou déclaration préalable, lorsque les demandes ou déclarations ont été déposées plus de six mois après la date de publication du présent décret ;
- pour les autres opérations, lorsque le début des travaux est postérieur de plus de six mois à la date de cette même publication.

Sont concernés les maîtres d’ouvrage aménageant des lieux de travail dans des bâtiments neufs ou dans les parties neuves de ces bâtiments, ainsi que les employeurs et salariés.

Pour vos formation évacuation demander à alertis http://www.alertis.fr/evacuation.php

Interdiction des extincteurs isogard

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie, Incendies | Publié le 09--2011

Mots-clefs :, ,

1

Un arrêté de la ministre de l’Ecologie, publié au Journal officiel du 8 novembre, interdit le maintien en service d’extincteurs.

Les extincteurs concernés par cette interdiction sont des extincteurs fabriqués par la Société Isogard (Chassieu – Rhône), au dioxyde de carbone de 2 et 5 kg, dont le corps sans collerette est en alliage d’aluminium et comprend la mention « M 25″ sur l’ogive, équipés de vannes de la marque commerciale SIAN et portant le marquage CE 0036 ou CE 0062, et portant une estampille sur le corps de la bouteille de couleur grise.

Les extincteurs concernés doivent être placés hors service par l’apposition d’un affichage. Leur manipulation ou leur déplacement est interdit. C’est le fabriquant qui doit procéder à leur retrait en prenant les mesures de sécurité nécessaires. Il doit aussi transmettre un bilan des retraits chaque semaine à la DREAL Rhône-Alpes.

Les autres extincteurs fabriqués par la société Isogard ne sont pas concernés par cette interdiction.

Pour la sécurité de votre personnel, confiez la formation incendie à LYON ALERTIS http://www.alertis.fr/manipulation-extincteur.php

Haute-Loire: un collégien meurt après un malaise cardiaque en cours de sport

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie, Faits divers | Publié le 09--2011

Mots-clefs :, ,

0

Un collégien de 14 ans est mort lundi après un malaise cardiaque lors d’un cours de sport à Saint-Didier-en-Velay (Haute-Loire), a-t-on appris mardi auprès du parquet du Puy-en-Velay et des pompiers.

« L’accident est survenu vers 15H10, nous avons tout fait pour le récupérer, en vain », ont indiqué les pompiers, confirmant une information du quotidien Le Progrès.

« Après un effort sportif, ce collégien s’est senti mal, a perdu connaissance et est décédé dans les minutes qui ont suivi », a précisé le parquet, soulignant que « c’est très douloureux pour la famille ».

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de la mort, a-t-il ajouté.

Une autopsie et des examens médicaux doivent être pratiqués mercredi à Saint-Etienne.

Pour apprendre les gestes de premiers secours, passez la formation SST au http://www.alertis.fr/sauveteur-secouriste-travail.php

Pour utiliser le défibrillateur, formez-vous à la formation défibrillateur au http://www.alertis.fr/initiation-defibrillateur.php

Un chamois égaré sur une île au milieu d’un parc à Lyon

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie, Faits divers | Publié le 09--2011

Mots-clefs :, ,

0

Un jeune chamois venu de nulle part a été capturé mardi sur une île d’un parc lyonnais jusqu’à laquelle il avait nagé pour s’y réfugier, a-t-on appris auprès des pompiers et du parc.
Il avait été aperçu dans la matinée en divers endroits du parc de la Tête d’Or puis sur les berges de son lac artificiel de 16 ha. Apeuré, il a ensuite nagé jusqu’à l’une de ses deux îles, la plus grosse, l’Ile du Souvenir.


C’est là que plusieurs équipes cynophiles des pompiers ainsi qu’un vétérinaire l’ont rattrapé. Grâce à un fusil hypodermique, l’animal a reçu un produit anesthésiant puis a été endormi.
D’après un vétérinaire de la Ville de Lyon, « il y a des chamois dans l’Ain et en Isère et une hypothèse est qu’il a pu suivre les voies ferrés, dont l’une longe le parc, pour arriver ici ».
De plus, « nous sommes à une période où les mâles sont en rut et se disputent les femelles, et ce jeune chamois a pu se bagarrer, être mis à l’écart et se perdre ».
La bête de moins de trois ans, qui appartient à une espèce protégée, va être confiée au parc animalier de Merlet, près de Chamonix (Haute-Savoie).
D’après les pompiers, un chamois avait été retrouvé en 2008 à Villeurbanne près de Lyon. Des chevreuils sont parfois aperçus aux abords du parc également.

Peu d’espoir de retrouver l’ouvrier emporté

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie, Faits divers | Publié le 09--2011

Mots-clefs :, ,

0

Un homme d’une cinquantaine d’années est porté disparu depuis 8h30 ce matin. Les chances de le retrouver vivant sont quasi-nulles selon les pompiers.

Une cinquantaine de pompiers, épaulés par un hélicoptère de la Sécurité civile, ont ratissé les rives du Var toute la matinée pour tenter de retrouver un ouvrier tombé dans le fleuve en crue. L’accident s’est produit vers 8h30 ce mercredi matin, environ 800 mètres en amont du pont de la Manda, sur la commune de Castagniers.

« Il travaillait en tant que chef d’équipe au confortement des berges pour le compte du Conseil général des Alpes-Maritimes », confiait sur les lieux de l’accident son employeur, Alain Ferrero, directeur régional de la société Cari. « Pour une raison inconnue, le bull (tractopelle) sur lequel il était semble-t-il monté a basculé dans le fleuve », explique-t-il. Le conducteur de l’engin a quant à lui réussi à s’agripper et a été rapidement secouru par les pompiers.

Les recherches aquatiques ont été suspendues vers 12h30, en raison des risques engendrés par puissance de l’eau et les débris qu’elle charrie pour les pompiers plongeurs. Le débit du fleuve était encore de 249 m3 par seconde à la mi-journée au niveau de la Manda, soit plus de quatre fois le débit normal pour un mois de novembre.