Article en vedette

Deux pompiers volontaires tués par une camionnette dans la Somme

Les pompiers d’Abbeville sont en deuil, après la perte de deux des leurs, hier. Alors qu’ils circulaient à moto, deux jeunes sapeurs-pompiers volontaires heurtent de plein fouet un fourgon qui sortait de sa place de stationnement. Ils sont décédés sur le coup. Le chauffeur du fourgon...

Lire plus

scurit incendie

Blagnac. Lors d’une crise de démence, un homme meurt dans un incendie

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 21-01-2011

Étiquettes : , , ,

0

« Quand tout allait bien, c’était une personne très gentille, normale… » Le qualificatif gêne. Le drame qui s’est joué mardi soir avenue des Pins dans le centre de Blagnac, laisse voisins, témoins et services de secours mal à l’aise. « Bien sûr nous connaissions cet homme. Nous intervenions régulièrement, confie un policier. Nous arrivions à chaque fois à le calmer. Pas cette fois… »

Cet ancien photographe, peintre de talent de 52 ans a été victime d’un très grave accident de moto. Il a passé plus de trois mois dans le coma. Mardi vers 21 heures, il a « pété » les plombs. Il s’est d’abord montré très agressif avec le couple qui l’accueillait.

Quand les médecins du SAMU et les policiers sont arrivés sur place, l’homme en état de démence, tenait un couteau et menaçait de s’auto-mutiler. Il a lancé un objet lourd sur la tête d’un membre de l’équipe médicale. Il a également menacé les policiers. Ces derniers ont fait usage du flash-ball sans que l’homme trahisse la moindre douleur. Les policiers n’étaient pas équipés d’un Taser qui aurait facilité son interpellation.

Cet homme a ensuite mis le feu au logement. « On a essayé de le sauver, de le protéger contre lui-même mais en pure perte », racontent les secours. La première équipe de pompiers présents ne disposait pas de moyen de lutte contre le feu. Et le temps qu’un fourgon-pompe arrive du centre de secours de Colomiers, les flammes avaient gagné l’appartement et l’homme était décédé. Une enquête a été ouverte et confiée à la sûreté départementale.

Source: la depeche.fr

Ecrire un commentaire