Article en vedette

Malaise cardiaque: les bons gestes qui sauvent. Le défibrillateur

De nouvelles recommandations définissent plus concrètement ce qu’il faut faire face à une personne qui s’effondre.  Quand une personne s’effondre et tombe inanimée, l’entourage ne sait pas comment intervenir. Or face à un arrêt cardiaque, les premières minutes sont les...

Lire plus

scurit incendie

La mauvaise blague d’un mari vengeur

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 07-04-2011

Étiquettes : ,

0

Il a prétendu avoir eu un accident et un groupe de gendarmes a été mobilisée. L’affaire sera jugée.

Il a inventé un canular pour faire paniquer sa femme. Mardi matin, un habitant de Saint-Gaudens, en Haute-Garonne, a fait croire à son épouse qu’il était coincé, dans sa voiture, au fond d’un ravin. Blessé, il lui demandait d’appeler les secours. L’homme, qui avait rendez-vous à Bordeaux pour un examen médical, avait quitté son domicile une heure auparavant.

De grands moyens mobilisés… pour rien

Dès lors, une quinzaine de gendarmes, partis de Marmande, dans le Tarn, ont été mobilisés. Des motards d’Auch, dans le Gers, les ont rejoints, et un hélicoptère a également décollé de Tarbes pour quadriller la zone. Tous se sont rendus dans le Gers, là où le signal du téléphone du soi-disant accidenté avait été repéré.

Après une matinée de recherches vaines, les forces de l’ordre se sont rendu compte, en début d’après-midi, que l’homme était en fait à Bordeaux depuis plusieurs heures. Joint par les gendarmes, il a expliqué avoir voulu se venger après une dispute avec sa femme.

Mais, l’homme risque gros pour cette mauvaise blague. Il va devoir s’expliquer devant la justice pour dénonciations de faits imaginaires et déclenchement de recherches inutiles. Il encourt jusqu’à deux ans et demi d’emprisonnement.

Ecrire un commentaire