Article en vedette

Cognac: Faux viol dans une caserne de pompier

« C’est du roman policier assez facile.» La phrase, lâchée hier par Deny Baillard, le président du tribunal correctionnel d’Angoulême, résume trois heures d’intenses débats où se sont entremêlées accusation de viol et de vol et détérioration de photos, sur...

Lire plus

scurit incendie

A 17 ans, il vole un fourgon de pompiers

Publié par C.alertis | Classé dans Faits divers | Publié le 29--2012

Mots-clefs :, , ,

0

Ce brillant lycéen avait manifestement trop fait la fête, dans la nuit de jeudi à vendredi, à Nantes. Passant à proximité de la caserne des pompiers de Gouzé, près du jardin des plantes, l’envie lui a pris de conduire un fourgon rouge… Il est monté à bord d’un utilitaire des pompiers, dont les clés étaient sur le contact.

Et a filé à travers les rues. N’ayant ni permis de conduire, ni toutes ses capacités, il a vite été interpellé, sur le boulevard des Poilus, à Nantes. Il venait de percuter deux voitures en stationnement.

L’adolescent a été placé en garde à vue pendant quelques heures. Il est ressorti du commissariat central avec une convocation au tribunal pour une composition pénale.

Reportage X dans une caserne : La Fédération des pompiers déboutée

Publié par C.alertis | Classé dans Faits divers | Publié le 29--2012

Mots-clefs :

0

« Les pompiers et le sexe, enquête vérité », « Tout le monde aime les pompiers » : le mensuel Hot Vidéo avait publié en novembre 2010 sous ces titres un reportage « exclusif » de 14 pages, avec des photos montrant des pompiers aux visages floutés dans des positions sexuellement explicites. Le sujet n’avait pas été du goût de la La Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF), qui avait déposé plainte pour « diffamation » et « injure ». Le directeur de la publication et un ex-journaliste de la revue ont été jugés en septembre. A l’issue de son délibéré, le tribunal a déclaré, jeudi, la poursuite « nulle » et la constitution de partie civile « irrecevable ».

Cliquez ici !

 »Un article fait dans les règles de l’art »

Lors du procès, en septembre, l’avocat de la FNSPF, Henri Trumer, expliquait : « Les pompiers sont présentés comme des obsédés sexuels et leur caserne comme un lieu de débauche ». Le reportage a « sali l’image des sapeurs-pompiers, en contradiction avec leurs valeurs morales », avait-il ajouté.

La défense, quant à elle, avait demandé la nullité de la poursuite et de la plainte, mettant en avant les « carences de la plainte initiale » de la Fédération. « Ce n’est pas forcément du goût de tout le monde (…) mais c’est un article fait dans les règles de l’art dans une revue un peu osée », avait par ailleurs plaidé l’avocat du directeur de la publication, Me Alain Cléry.

Vannes. Un blessé grave dans une explosion

Publié par C.alertis | Classé dans Faits divers | Publié le 29--2012

Mots-clefs :, , ,

0

Une explosion a eu lieu vers 16h dans les sous-sols de la résidence Saint-Martin à Vannes, un petit immeuble de trois niveaux.

 

Les pompiers s’affairent autour d’un résident, qui remontait du sous-sol au moment de l’explosion. Il a été blessé aux jambes, son pantalon ayant pris feu lors de l’explosion. Un jeune voisin est immédiatement intervenu avec un extincteur pour porter secours à la victime, également brûlée au visage. La victime, sérieusement touchée est prise en charge par les sapeurs-pompiers arrivés sur place.

Les vitres soufflées et la porte d’un studio totalement arrachée témoignent de la violence de l’explosion. Le sous-sol a également été entièrement ravagé et les résidents évacués. L’explosion a entrainé la rupture d’une canalisation d’eau, causant d’importantes fuites d’eau.

La police a ouvert une enquête pour déterminer l’origine du sinistre, accidentelle ou criminelle.

Le gaz peut provoquer des explosions mortelles. Pour se prémunir du gaz, il est conseillé de s’équiper de détecteur de gaz en vous rendant sur le site internet www.protege-ta-maison.fr

Les pompiers investigateurs en incendie

Publié par C.alertis | Classé dans Formation sécurité incendie | Publié le 25--2012

Mots-clefs :

0

Un arrêté reconnaissant à des pompiers spécialisés le droit d’assurer des missions d’investigation dans un but de prévention, « sous réserve des limitations inhérentes aux investigations judiciaires », a été publié mercredi 25 janvier 2012 au Journal officiel.

« Jusqu’à présent, le pompier éditait des mesures de sécurité, il était prescripteur ; dorénavant la prévention pourra s’appuyer sur des faits pour comprendre comment a éclaté et s’est développé un sinistre », a expliqué à l’AFP le lieutenant-colonel Jean-luc Queyla, responsable de la commission prévention à la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF).

« Quand il y a une procédure judiciaire, le pompier investigateur se retire. Quand il n’y en a pas, le pompier investigateur recherche les causes du feu et de sa propagation et fait un retour d’expérience », explique M. Queyla.

« Par exemple, pour les feux domestiques, si nous découvrons que les canapés sont souvent des éléments de propagation du feu, on pourra imposer des règles de réaction au feu pour ces éléments de mobilier », ajoute M. Queyla.

Des pompiers américains secourent un tigre en peluche !

Publié par C.alertis | Classé dans Faits divers | Publié le 25--2012

Mots-clefs :,

0

voilà qu’il aura fallu un camion et d’une demi-douzaine de pompiers pour déloger un tigre en peluche. On avait signalé la présence d’un animal sauvage aux autorités alors qu’il se prélassait sur le perron d’un hôtel. Quand ils ont réalisé leur erreur, les pompiers se sont munis d’un grand bâton pour déloger l’animal en peluche qui est alors mollement tombé de son perchoir. Plus de peur que de mal donc pour ces pompiers qui se sont alors amusés à simuler une attaque de cette innocente peluche. Ils ont ainsi déclaré que le doudou aurait dû être délogé de toute manière étant donné que les conducteurs ralentissaient pour la voir et que cela pourrait créer des accidents ainsi que des bouchons. A quand un reportage diffusé sur National Geographic ?

Lyon: un cadavre momifié dans une conduite d’aération

Publié par C.alertis | Classé dans Faits divers | Publié le 25--2012

Mots-clefs :, , , ,

0

Les secours ont rencontré de grosses difficultés mais sont finalement parvenus, mardi dans l’après-midi, à extirper le mystérieux corps momifié. Depuis près de 24 heures, les secours s’activaient autour du cadavre en décomposition d’un homme, bloqué dans une gaine d’aération menant dans les locaux du Crédit Foncier, qui s’étend sur quatre niveaux de l’immeuble Le Mercure au 94 rue Servient.

Les pompiers sont d’abord intervention pour découper la cloison et la VMC afin d’atteindre le corps, coincé au 1er étage au niveau d’un coude du conduit qui ne mesure pas plus de 50 cm de diamètre. Une opération qui a pris plus de deux heures.

Après une longue intervention des enquêteurs et la police technique et scientifiques, les secours et des spécialistes de la plomberie ont tenté d’extraire le cadavre. L’enjeu était de récupérer le corps en entier et dans le meilleur état possible pour les besoins de l’enquête.