Article en vedette

Vienne : une mère se jette avec ses deux enfants dans un puits

Le drame s’est produit vers 16 heures, dans le jardin d’un couple de trentenaires. Selon les premiers éléments, la jeune femme s’est jetée avec ses deux enfants dans un puits, profond d’une vingtaine de mètres. Arrivés sur place, les pompiers ont découvert au fond...

Lire plus

scurit incendie

Des pompiers et un maçon pour sortir un homme de 320 kg de chez lui

Publié par C.alertis | Classé dans Faits divers | Publié le 26--2012

Étiquettes :

0

Une vingtaine de pompiers, une nacelle… et un maçon ont été nécessaires, mardi, pour extraire un homme de chez lui, à Cazères, dans la Haute-Garonne. Âgé de 48 ans et pesant 320 kg, il a dû être évacué par la fenêtre de son petit appartement situé au 2ème étage.

«Je ne suis pas sorti de cette pièce depuis plus de deux ans», a expliqué l’homme, qui souffre d’obésité morbide (son indice de masse corporelle dépasse 40), au quotidien La Dépêche du Midi. «Mon état de santé s’est dégradé avec les grosses chaleurs de l’été. Mon médecin m’a dit que j’avais une chance sur deux de mourir», a expliqué le malade, qui est cloué sur un lit médicalisé. Il devait être hospitalisé en urgence à Toulouse en raison d’une insuffisance respiratoire.

Le maçon a dû casser la façade afin d’élargir la fenêtre trop petite pour faire passer l’homme

L’homme étant trop imposant pour passer par les escaliers de son immeuble, un maçon a été mandaté par la mairie de cette petite commune d’à peine 4500 âmes. L’artisan a dû casser l’encadrement de la fenêtre, trop petite elle aussi. Une vingtaine de pompiers, dont certains du groupe d’intervention en milieu périlleux (GIMP), sont ensuite intervenus pour extraire le patient, qui ne peut plus marcher. Les secours l’ont descendu à l’aide d’une nacelle et l’ont transféré vers l’hôpital dans un véhicule adapté.

Interrogé sur son poids, le père de famille, qui vit avec son fils de 18 ans dans un deux-pièces, a expliqué que ce sont des «antécédents familiaux» qui l »ont fait «devenir comme ça.». Admis à l’hôpital Larrey de Toulouse, il devrait soigner son problème d’obésité et son insuffisance respiratoire. Il recherche parallèlement un logement adapté en rez-de-chaussée sur Cazères.

Le responsable sécurité d’une entreprise ou l’intervenant extérieur IPRP

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 19--2012

Étiquettes : ,

0

Depuis le 1er juillet 2012, l’article L 4644-1 du Code du travail, impose à l’employeur de désigner un ou plusieurs salariés compétents pour s’occuper des activités de protection et de prévention des risques professionnels de l’entreprise.

Le ou les salariés ainsi désignés par l’employeur bénéficient, à leur demande, d’une formation en matière de santé au travail exactement comme les représentants du personnel au comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (articles L. 4614-14 à L. 4614-16).La formation doit bien évidemment être adaptée aux risques spécifiques des activités présentent au sein de l’entreprise.

A défaut, si les compétences dans l’entreprise ne permettent pas d’organiser ces activités, l’employeur peut faire appel, après avis du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail ou, en son absence, des délégués du personnel, aux intervenants en prévention des risques professionnels appartenant au service de santé au travail interentreprises auquel il adhère ou dûment enregistrés auprès de l’autorité administrative disposant de compétences dans le domaine de la prévention des risques professionnels et de l’amélioration des conditions de travail.

L’employeur peut aussi faire appel aux services de prévention des caisses de sécurité sociale avec l’appui de l’Institut national de recherche et de sécurité dans le cadre des programmes de prévention mentionnés à l‘article L. 422-5 du code de la sécurité sociale, à l’organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics et à l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail et son réseau.

Cet appel aux compétences est réalisé dans des conditions garantissant les règles d’indépendance des professions médicales et l’indépendance des personnes et organismes mentionnés au présent I. Ces conditions sont déterminées par décret en Conseil d’Etat.

Cette désignation d’un ou plusieurs salariés compétents pour s’occuper des activités de protection et de prévention des risques professionnels de l’entreprise n’est pas égale à une délégation de pouvoir mais ne l’interdit pas en respectant certaines obligations (Formations, moyens, autorité, temps, etc.).

En toute logique le salarié désigné devra bénéficier d’un temps de travail aménagé afin d’exercer sa mission. Cette obligation de désignation s’applique à toutes les sociétés sans distinction de taille.

Même si cela est préférable, le texte ne prévoit pas que le ou les salariés désignés donnent leur accord. Cependant à partir du moment où des missions non prévus par le contrat de travail sont imposées ce dernier devra obligatoirement être modifié non sans l’accord du salarié concerné.

Incendie meurtrier dans une usine de gaz au Mexique: 26 morts

Publié par C.alertis | Classé dans Faits divers | Publié le 19--2012

Étiquettes :

0

Au moins 26 personnes sont mortes mardi et sept sont portées disparues dans le gigantesque incendie d’une unité de réception et de distribution de gaz appartenant à l’entreprise pétrolière mexicaine Pemex, près de la frontière avec les Etats-Unis, a annoncé la compagnie d’Etat.

« Malheureusement le nombre des travailleurs décédés dans l’accident de ce matin à Tamaulipas [Etat mexicain du nord-est] est passé à 26″, a déclaré Pemex dans un message posté sur Twitter. Dans un autre message, la société a indiqué que sept travailleurs étaient également portés disparus. « Quatre victimes étaient des salariés de Pemex et les 22 autres appartenaient à des sociétés sous-traitantes », selon la compagnie.

Pemex a précisé avoir mis en place un plan d’urgence prévoyant notamment la fermeture immédiate de toutes les vannes de l’unité concernée et l’envoi de pompiers, qui sont parvenus à éteindre l’incendie deux heures après son déclenchement.

Incendies de scooters à Paris: le suspect relâché

Publié par C.alertis | Classé dans Faits divers, Incendies | Publié le 19--2012

Étiquettes :

0

Un homme de 60 ans était en garde à vue lundi après un nouveau sinistre
qui a détruit 18 engins, dans la nuit de dimanche à lundi dans le XVIIe arrondissement.

L’enquête se poursuit concernant la série noire évoquée la semaine dernière dans Le Figaro . Un suspect, Pascal P., 60 ans, a été interpellé lundi, vers 5 heures du matin, et placé en garde à vue après un nouvel incendie volontaire visant des scooters dans le XVIIe arrondissement de Paris dans la nuit de dimanche à lundi, le troisième depuis le début du mois dans le quartier des Batignolles. Mais il a été relâché lundi soir faute de preuves irréfutables et faute d’aveux.

Le feu s’est déclenché à 2 h 20 du matin sur un parking réservé aux deux-roues en face de l’immeuble du 2, rue Lemercier, détruisant 18 scooters et deux voitures. Deux personnes ont été légèrement intoxiquées par les fumées, «dont un homme qui dormait la fenêtre ouverte au 3e étage», selon Philippe, dont l’appartement se situe juste au-dessus.

La porte d’entrée du bâtiment a été très sérieusement endommagée et des vitres se sont brisées sous l’effet de l’intense chaleur. Lundi, les façades étaient gorgées de suie, tandis que les stigmates du sinistre s’affichaient aussi à la devanture d’un commerce spécialisé dans la photo, de l’autre côté de la rue, et les bureaux d’une société de production.

Colmar: incendie dans la Petite Venise

Publié par C.alertis | Classé dans Faits divers, Incendies | Publié le 19--2012

Étiquettes :

0

Le feu a dévasté samedi soir un restaurant bien connu de la Petite Venise à Colmar, et endommagé deux immeubles.

« C’est une carte postale de Colmar qui brûle », se désole une riveraine. Peu avant minuit samedi, Gilles Seiler, le chef du restaurant Aux Trois Poissons qui avait terminé son service à 22h30 gravit les quelques marches qui mènent au grenier : « Mon épouse m’avait alerté, elle avait entendu des bruits bizarres ». Le feu commençait : « Quand je suis arrivé, raconte le restaurateur, une épaisse fumée se dégageait, et j’entendais le crépitement des flammes. J’ai préféré ne pas ouvrir la porte. » Armé d’un extincteur, il a quand même tenté de s’attaquer au feu. Mais il a été contraint d’évacuer les lieux, avec son épouse et leur fille.

L’alerte a été donnée à 23 h 52. De Colmar, Turckheim, Kaysersberg, Muntzenheim, près de soixante sapeurs-pompiers ont convergé vers la Petite Venise. Sous le commandement du colonel Ducarouge, le PC a été installé à proximité du marché couvert. Il était impossible aux pompiers d’entrer immédiatement dans le restaurant, les risques d’effondrement étant trop élevés. Impossible aussi de couper le gaz dans la rue, du matériel destiné aux travaux en cours sur le quai de la Poissonnerie bloquant la vanne. Protégé par les pompiers, un agent de Vialis a pu fermer une vanne dans la cave du restaurant.

Risque d’incendies : près de 1500 Lamborghini Gallardo rappelées

Publié par C.alertis | Classé dans Faits divers | Publié le 19--2012

Étiquettes :

0

Après les épisodes fumeux des Ferrari 458, c’est désormais au tour des Lamborghini Gallardo d’être l’objet d’un rappel massif pour mettre fin au risque d’incendie qui pèserait sur elles. Les Italiennes sont vraiment d’une nature volcanique.

On se rappelle qu’au lancement de la Ferrari 458 plusieurs modèles avaient pris spontanément feu, des événements rares mais toutefois assez nombreux pour pousser à un rappel de plusieurs modèles. L’épidémie de combustion spontanée n’est pas circonscrite à la seule Ferrari puisque la très sévère NHTSA (National Highway Trafic Safety Administration) américaine vient d’ordonner à Lamborghini le rappel de 1491 Gallardo coupé et Spyder aux États-unis.

Selon l’institut américain, dans certaines conditions d’utilisation, les durites haute pression de la direction assistée hydraulique peuvent fuir et laisser le liquide se répandre dans le compartiment moteur et sur les échappements. Par conséquent, vous l’avez deviné, le risque d’incendie devient important d’où ce rappel. Depuis le 10 septembre, les propriétaires reçoivent les invitations à se rendre en concession où les mécaniciens apporteront les solutions préconisées au système de direction assistée, et ce gratuitement.

Toutes les autos provenant de la même usine de Sant’Agata, nul doute qu’un rappel équivalent sera lancé en Europe.