Article en vedette

Quand un incendie part chez les pompiers…

On est très en colère contre cette entreprise. Ils n’ont pas trouvé mieux à faire que de mettre le feu ! On n’a pas l’habitude d’éteindre les incendies chez nous, on est là pour les éteindre chez les autres ! » Le colonel Christophe Risdorfer, patron des pompiers de l’Hérault,...

Lire plus

scurit incendie

Incendie d’Orgon : le suspect a 14 ans

Publié par C.alertis | Classé dans Faits divers | Publié le 27-08-2012

Étiquettes :

0

Le mineur en garde à vue serait le fils du maire du village. Et aurait déjà été suspecté.

La révélation de l’identité du pyromane d’Orgon devrait faire du bruit dans la petite commune des Bouches-du-Rhône. Les gendarmes ont arrêté dimanche un suspect, actuellement interrogé à Tarascon, et qui a reconnu les faits. Un suspect âgé d’à peine 14 ans. L’adolescent, qui doit fêter son 15e anniversaire dans peu de temps, est soupçonné d’avoir déclenché le plus important incendie de l’été dans les Bouches-du-Rhône. 400 hectares de végétation sont en effet partie en fumée depuis la nuit de samedi à dimanche.

L’adolescent est surtout loin d’être un inconnu dans le village. La première information le concernant indiquait qu’il en était originaire. La deuxième faisait état d’un lien avec un élu local. Selon les informations d’Europe 1, le pyromane présumé serait le fils du maire d’Orgon, Guy Robert.

Arrêté trois jours avant l’incendie

Enfin, le garçon n’en est semble-t-il pas à son coup d’essai. Selon La Provence, il aurait même allumé cinq ou six feux, le tout avec un simple briquet. Les 16 et 23 juillet, deux sinistres avaient déjà ravagé 14 hectares de végétation. Le mineur avait été mis en examen fin juillet pour ces faits, puis remis en liberté.

Plus gênant encore : toujours selon La Provence, l’adolescent avait été arrêté mercredi dernier, au lendemain d’un départ de feu. Les gendarmes avaient alors décidé de le remettre en liberté après avoir pris des mesures censées prévenir toute récidive. Le parquet, qui devait donner une conférence de presse lundi, l’a finalement repoussée à mardi.

Ecrire un commentaire