Article en vedette

22 lycéens blessés dans deux accidents de bus scolaires

Une adolescente de 15 ans gravement atteinte à une main et 17 autres élèves de l’institut Saint-Christophe de Masseube blessés hier dans le bus accidenté qui les transportait à Toulouse. D’autre part, 4 jeunes ont été blessés dans un autre accident survenu à Astaffort en limite...

Lire plus

scurit incendie

L’hommage poignant au pompier mort noyé

Publié par C.alertis | Classé dans Décès pompier | Publié le 25-11-2012

Étiquettes : , , , , ,

0

La grande famille des pompiers a salué le courage et le dévouement de Lionel Lucyk, tué en intervention la semaine dernière. Le ministre Manuel Valls a présidé l’émouvante cérémonie, hier, à Saint-Nazaire.
L’immense remise du centre de secours de Saint-Nazaire est presque trop petite pour accueillir tous les pompiers venus se joindre à l’hommage de la République et partager la tristesse et la douleur d’avoir perdu un des leurs. Dans un coin du hangar, hier, ses copains ont épinglé une photo de Lionel Lucyk, souriant, naturel, tel qu’il était chaque jour.Ils sont là, en rangs serrés, le coeur rempli d’émotion lorsqu’arrive le cercueil au son de la musique poignante jouée par l’orchestre de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris.

« Un homme d’engagement »

Il y a aussi la famille du pompier, sa compagne et sa petite fille, ses anciens collègues du Service départemental d’incendie et de secours des Yvelines où il avait commencé sa carrière, ceux, actuels, de Loire-Atlantique, avec son président Philippe Grosvalet et son directeur, le colonel Berthelot. Il y a le préfet, le sous-préfet et le maire de Saint-Nazaire, Joël Batteux.

Comme le veut la tradition, le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, est présent. C’est lui qui se charge de l’éloge funèbre de Lionel Lucyk. « Un homme d’engagement », dit-il, qui, dès l’âge de 18 ans, avait incorporé le 2e régiment d’infanterie de Marine, avec lequel il avait servi au Tchad et en Yougoslavie.

Il s’était ensuite engagé comme pompier volontaire, avant de devenir professionnel en 2003. Sportif, passionné par la mer, il avait rejoint l’unité des pompiers-plongeurs de Saint-Nazaire en 2009. Le ministre a rappelé combien « les missions des pompiers, qu’elles soient à terre ou maritimes, peuvent être périlleuses ».

Celle qui a coûté la vie à Lionel Lucyk s’est déroulée mardi dernier, au large de La Baule. Il s’agissait pour son équipe de libérer un bateau de pêche de son filet pris dans son hélice. Par un enchaînement de circonstances, le pompier a disparu de la vue de ses camarades. Il a été retrouvé quelques minutes plus tard, pris au piège dans le filet dont les mailles s’étaient resserrées. « L’altruisme, le courage et les compétences » de cet homme de 38 ans « méritaient l’hommage d’une France blessée en plein coeur »,a poursuivi Manuel Valls.

Le caporal-chef Lionel Lucyk a été élevé au grade de sergent. Le ministre l’a décoré à titre posthume de la médaille d’or pour acte de courage et de dévouement, et l’a fait chevalier de la Légion d’honneur.

Ecrire un commentaire