Article en vedette

Equiper les services de secours de “télépéage”

Contrairement aux véhicules d’urgence des pompiers, ceux du Smur dijonnais n’ont pas de badge permettant un accès rapide aux autoroutes. Imaginez deux véhicules d’urgence qui arrivent à un péage d’autoroute. L’un rouge, l’autre blanc. Le premier est piloté par un sapeur-pompier....

Lire plus

scurit incendie

Pompiers volontaires: la formation va changer

Publié par C.alertis | Classé dans Faits divers | Publié le 31--2013

Étiquettes :

0

Les sapeurs-pompiers volontaires seront désormais formés en fonction de la notion de «compétences», selon un arrêté du ministère de l’Intérieur paru hier au Journal officiel.

Cet arrêté, qui compte douze pages, concerne les sapeurs-pompiers volontaires officiers et non officiers.

«Désormais chaque (Service départemental d’incendie et de secours) définira les moyens de faire acquérir aux pompiers volontaires les compétences en fonction des particularités locales», a précisé le secrétaire général de la FNSPF, le colonel Patrick Heyraud

Par ailleurs, ce texte dispose que la formation ne sera plus une condition à l’avancement dans le grade, contrairement à la situation actuelle, a ajouté le colonel Patrick Heyraud.

Les sapeurs-pompiers volontaires (80% des sapeurs-pompiers en France) seront désormais formés en fonction de la notion de « compétences », selon un arrêté du ministère de l’Intérieur paru mercredi au Journal officiel.

Cet arrêté (arrêté du 8 août 2013 relatif aux formations des sapeurs-pompiers volontaires), qui compte douze pages, concerne les sapeurs-pompiers volontaires officiers et non officiers. Qualifié de « texte majeur » par le secrétaire général de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers français (FNSPF), le colonel Patrick Heyraud, cet arrêté fixe le dispositif de formation et les référentiels d’activité et de compétences qui y sont attachés.

« Désormais chaque Sdis (Service départemental d’incendie et de secours) définira les moyens de faire acquérir aux pompiers volontaires les compétences en fonction des particularités locales », a précisé à l’AFP le secrétaire général de la FNSPF.

« Il n’est pas nécessaire pas exemple de former un volontaire d’un centre de secours à l’usage du fourgon pompe incendie si ce type d’engins n’existe pas dans ce centre, où il pourra se former à d’autres spécialités pour être opérationnel.

Par ailleurs, ce texte dispose que la formation ne sera plus une condition à l’avancement dans le grade, contrairement à la situation actuelle, a ajouté le colonel Patrick Heyraud.

Il y a quelque 240.000 sapeurs-pompiers en France, dont 190.000 volontaires, 40.000 professionnels civils et 12.000 professionnels militaires.

Lille : une automobiliste ivre blesse plus de vingt personnes

Publié par C.alertis | Classé dans Faits divers | Publié le 31--2013

Étiquettes :

0

Une automobiliste ivre a perdu le contrôle de sa voiture dans la nuit de vendredi à samedi à Lille. Elle a blessé plus de vingt personnes, dans une rue où la foule était dense, alors que se déroule ce week-end la braderie de Lille.

L’accident s’est produit vers 2 heures, rue Masséna, dans un quartier de Lille où sont installées de nombreuses terrasses de bars.

Les personnes légèrement blessées ont été conduites dans trois hôpitaux pour observation. Selon «La Voix du Nord», 25 personnes ont été blessées. D’après le quotidien, la conductrice aurait d’abord roulé sur le pied de quelqu’un. Prise à partie par la foule, elle a accéléré avant que la foule ne l’immobilise. Un témoin raconte que «si la femme s’est pas fait lyncher, elle a eu de la chance».

La conductrice, âgée de 38 ans et domiciliée dans le Nord-Pas-de-Calais, ne possédait pas de permis de conduire. Elle a été placée en cellule de dégrisement.

Rouen : une rupture de canalisation inonde l’entrée du boulevard de Belges

Publié par C.alertis | Classé dans Faits divers | Publié le 31--2013

Étiquettes :

0

De violentes pluies s’abattent sur Rouen ce 7 août 2013 au matin. Ces pluies devraient durer encore trente bonnes minutes. La Sud III est inondée et donc fermée.

La ville de Rouen a fait fermer les trémies Saint-Herbland, Saint-Sever et celle du bas du boulevard des Belges car elles étaient inondées. Le jardin des plantes est aussi fermé. Pour le reste, « cela n’a pas de conséquences majeures sur la circulation », explique-t-on au cabinet du maire de Rouen. A 11h55 ce 7 août, la mairie annonce que :

« Rive gauche :

  • les trémies de l’avenue de Bretagne ont été réouvertes,
  • exception faite de la trémie partant de la rue de l’Amiral-Cécille et rejoignant le centre Saint-Sever car elle nécessite des travaux de nettoyage. Ces travaux dureront jusque dans l’après-midi.

Rive droite :

  • la trémie Gambetta est praticable malgré quelques inondations,
  • la trémie des Belges (au niveau du pont Guillaume-le-Conquérant) est en cours de pompage par la DirNO jusqu’en début d’après-midi,
  • les trémies Corneille et Boieldieu reste fermées afin d’assurer la sécurité des équipes de la DirNO,
  • le tunnel Saint-Herbland est toujours fermé pour inondation, les services de la Ville travaillant à sa réouverture,

La réouverture de ces trémies est prévue pour les prochaines heures.

Elle sera effective dès que les services de la Crea auront terminé le pompage et que les services de la Ville auront nettoyé la voirie. »

Appel à témoins : Un chien a été balancé par un automobiliste sur l’A63

Publié par C.alertis | Classé dans Faits divers | Publié le 31--2013

Étiquettes :

0

Un appel à témoins a été lancé après la diffusion des propos d’une bénévole de l’ADAP. Elle a été horrifiée par la scène.

Cette personne qui est membre de l’Association de Défense Animale Pyrénéenne se trouve sur l’A63 mercredi 28 août vers 16h15. Dans le sens Bordeaux/Dax selon Sud-Ouest, elle est témoin d’une scène effroyable. Un kilomètre avant la sortie 25 de l’autoroute, elle constate qu’une Renault grise en mauvais état est dans le trafic. Soudainement, un chien et plus précisément un épagneul breton est balancé par la fenêtre.

Appel à témoins

Cette bénévole dénonce l’acte de cruauté envers cet animal ainsi que la mise en danger d’autrui. Il y avait du monde sur cette portion de route, la plaque du véhicule n’a pas pu être relevée. Toutefois, des témoins ont constaté que le chien était mort sur le bas-côté.

Formations d’urgence: la formation incendie

Publié par C.alertis | Classé dans Incendies | Publié le 18--2013

Étiquettes :

0

Bob était couché sur une table à l’intérieur de la cafétéria de l’université Claude Bernard à LYON comme une demi-douzaine d’employés  prêts à le réanimer avec un défibrillateur externe automatisé.

« C’est peut-être l’étincelle qui sera nécessaire à sauver Bob », un instructeur du centre de formation à la sécurité alertis a dit aux employés qu’il a démontré comment utiliser l’appareil.

Heureusement, Bob est juste un mannequin, mais la formation d’urgence près de 170 des employés de l’université a reçu mercredi et jeudi pourrait être l’étape supplémentaire pour sauver la vie d’un étudiant.

Les employés ont été également été formés à l’utilisation de l’extincteur, la réanimation cardio-respiratoire, l’utilisation du défibrillateur, les premiers soins et les procédures d’urgence telles que les alarmes incendie avec les évacuations.

La formation impliqué non seulement les enseignants, mais aussi les gardiens, chauffeurs d’autobus, employés de la cafétéria et des autres membres du personnel derrière les coulisses, a déclaré JEROME BAILLY, formateur incendie.

« Ce sont les gens qui, de mon point de vue, sont les premiers à intervenir avant même que les agents de sécurité ou les pompiers arrive ici», a déclaré JEROME BAILLY.

JULIE SIMONETTI, ingénieur sécurité pour les universités Lyonnaises, a déclaré que la formation était très instructive et utile.

La formation d’un extincteur semblait être le plus populaire parmi les employés. Ils ont eu la chance d’éteindre un feu contrôlé au moyen d’un bac à flamme.

Nous pensons former tout le personnel à la manutention des extincteurs. Il y a quelque temps une logette électrique a pris feu contre un amphitéatre. Heureusement que le personnel a pu intervenir à temps et qu’ils ont percuté un extincteur au CO2 car d’après les pompiers si l’incendie s’était propagé, nous aurions pu avoir de très graves dégâts sur la structure.

La formation incendie a été très utile. Nous avons pu observer quelle attitude à observer en présence d’un feu de friteuse, d’un feu électrique avec l’utilisation des extincteurs au CO2, les extincteurs à eau pulvérisée avec additif et à poudre. Une information a également été donné pour les fuites de gaz enflammée ou pas avec la coupure du gaz ou la fermeture de la bouteille de gaz.

Jérome BAILLY: les entreprises ou les collectivités nous sollicitent pour former le personnel et organiser la sécurité incendie dans leurs établissements. Ils nous demandent des conseils pour organiser les équipiers de première intervention et les évacuations.

Si vous souhaitez effectuer une formation incendie pour votre établissement, consultez notre page internet à l’adresse suivante: http://www.alertis.fr/incendie/

SENAS / BOUCHES-DU-RHÔNE: Une ambulance percutée, des pompiers blessés

Publié par C.alertis | Classé dans Faits divers | Publié le 18--2013

Étiquettes :

0

Alors qu’ils rentraient d’une intervention, trois pompiers ont été blessés dans un accident sur la départementale 23 entre Sénas et Lamanon (Bouches-du-Rhône) ce dimanche après-midi vers 15h. Une voiture a percuté l’ambulance par l’arrière. Cette dernière a fait un tonneau et finit sa course dan une rouine sur le bas-côté. Les trois pompiers ont été hospitalisés mais leurs blessures sont légères. Les quatre occupants de la voiture sont indemnes.