Article en vedette

Il vit avec une lame de couteau dans la tête depuis 5 ans

Un Chinois a passé plus de 5 ans à vivre normalement malgré la lame d’un couteau de 10 cm restée enfoncée dans son crâne suite à une agression. Il ne s’en est rendu compte qu’après des examens approfondis. Li Fu est un Chinois de 37 ans qui a passé les cinq dernières années...

Lire plus

scurit incendie

Kenya : un immense incendie paralyse l’aéroport de Nairobi

Publié par C.alertis | Classé dans Incendies | Publié le 08-08-2013

Étiquettes :

0

Un gigantesque incendie, qui a ravagé mercredi le principal aéroport de Nairobi, hub aérien africain, n’a fait aucune victime, mais d’énormes dégâts et contraint les compagnies aériennes à annuler ou dérouter l’ensemble de leurs vols internationaux. De premiers vols internationaux, en provenance de Londres et Bangkok, devraient pouvoir atterrir au terminal réservé aux vols intérieurs jeudi matin, a affirmé la compagnie Kenya Airways. Les vols intérieurs et le transport de fret ont eux repris mercredi soir. Aucune indication n’était cependant encore disponible concernant les autres vols vers l’étranger et en provenance de l’étranger

L’impressionnant incendie a commencé selon les autorités kényanes peu avant 5 heures du matin (3 heures en France) à des guichets immigration des arrivées internationales de l’aéroport international Jomo Kenyatta (JKIA). En quelques heures, il était maîtrisé, mais pendant plusieurs heures, de gigantesques flammes et nuages de fumées noires ont été observés à des kilomètres à la ronde. Des parties de l’aéroport se sont effondrées et les secours, bien que déployés rapidement selon des témoins, ont manqué de ressources.

Malgré tout, « aucune victime n’a été signalée dans l’incendie », a déclaré Nelly Muluka, porte-parole de la Croix-Rouge kényane. Le patron de Kenya Airways, Titus Naikuni, a de son côté simplement indiqué qu’un employé de la compagnie aérienne et un passager, victimes de l’inhalation de fumées toxiques, avaient été transférés à l’hôpital, mais ne semblaient pas en danger. La cause de l’incendie n’a pas encore été déterminée, mais le chef de la police kényane, David Kimaiyo, a annoncé l’ouverture d’une enquête, et appelé la population à rester calme.

Source: le point

Ecrire un commentaire