Article en vedette

Castelnaudary: Un ancien légionnaire converti en agent de sécurité

Mardi vers 18 heures, Ludovic, Véra, et leurs deux enfants, dont un bébé de deux mois se rendent au Géant faire leur course. La petite fille dort, soudain, son corps se tétanise, elle rougit, et raide cesse de bouger. Le père Ludovic Martinache saisit son bébé et court vers l’accueil du magasin,...

Lire plus

scurit incendie

Une locomotive en feu après un passage à niveau à Lillers

Publié par C.alertis | Classé dans Faits divers | Publié le 03-09-2013

Mots-clefs :

0

« J’étais au passage à niveau, je rentrais chez moi. Il était 21 h 30, explique Florian, Lillérois de 17 ans. Quand le train est passé j’ai vu de la fumée et des flammes, j’ai aussitôt appelé les pompiers. » Le conducteur du train s’était déjà rendu compte de l’incident et avait déjà engagé la procédure d’urgence. Il a réussi à immobiliser la locomotive et les cinq wagons qu’elle tractait quelques dizaines de mètres après le passage à niveau. Lui et le seul passager du train sont rapidement sortis avant de laisser la place aux pompiers. « Le conducteur et le passager ont été pris en charge par nos services, poursuit le commandant Magali Moynier, à la tête du dispositif de secours. Mais ils n’ont pas été soumis aux fumées. Concernant l’incendie, on a procédé à l’extinction avec des lances à mousse au niveau du moteur de la locomotive électrique. »

Mais malgré les efforts des pompiers de Lillers, Auchel et Aire-sur-la-Lys, l’extinction a été longue et difficile, le feu reprenant à plusieurs reprises. L’extinction a été d’autant plus difficile qu’il avait pris dans une partie compartimentée difficilement accessible et qu’il était alimenté par la présence de 500 litres d’huile. Dans le même temps, de nombreux agents de la SNCF s’activaient également pour mettre en sécurité les lieux. Hors service, la locomotive devait a priori être tractée par une locomotive diesel qui devait venir de Boulogne. Sauf si les dégâts étaient trop importants.

Circulation interrompue

Cet incendie a eu des répercussions sur un second train, celui reliant Hazebrouck à Béthune qui a été immobilisé à 300 mètres de la gare de Béthune. Du côté de la SNCF, si on ne savait pas combien de voyageurs avaient été concernés, on explique qu’ils ont été pris en charge pour regagner la gare par la piste. Le seul passager du train sinistré a, lui, poursuivi sa route en taxi.

La circulation automobile a également été impactée dans Lillers, le passage à niveau de la rue d’Aire étant resté fermé. Et qu’il devait le rester jusqu’à la fin de l’intervention des secours qui s’attendaient à passer une partie de la nuit sur place.

Ecrire un commentaire