Article en vedette

Deux pompiers échappent à la mort à Nice

Deux soldats du feu ont survécu plus de trois heures ensevelis sous les décombres, vendredi, avant d’être sauvés par la centaine de collègues mobilisés contre cet incendie en plein centre-ville. «Allez les gars. Ça, c’est du bon travail ! Ça, c’est le métier de pompier...

Lire plus

scurit incendie

Pour un chauffage qui ne vous empoisonne pas la vie

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie, Prévention incendie | Publié le 24--2011

Étiquettes : ,

0

Le monoxyde de carbone : c’est le risque le plus sournois couru par les propriétaires d’appareilsde chauffage à combustion. Voici des conseils et des explications pour éviter l’intoxication.

Pourquoi, comment ? 

Le monoxyde de carbone,c’est quoi ?

Un gaz sournois, inodore et incolore, qui apparaît en cas de mauvaise combustion dans une chaudière, un chauffage d’appoint ou une cheminée. « Il se fixe sur les globules rouges beaucoup plus facilement que l’oxygène, ce qui empêche l’oxygène d’alimenter nos tissus », détaille Hervé Czura, infirmier au sein des sapeurs-pompiers volontaires de Lorient. Les symptômes ? « Maux de tête, vertiges, nausées, sueurs, parfois évanouissement. À forte dose, il peut entraîner le décès. »

Comment s’en rendre compte ?

Les symptômes cités doivent vous alerter. « Si la personne sort et se sent mieux, c’est qu’il y a un problème dans l’habitation », souligne le lieutenant Patrick Le Belleguic, chez les pompiers. Le moyen infaillible pour être averti : s’équiper d’un détecteur de monoxyde de carbone (à partir de 40 €), différent d’un détecteur de fumée.

Le meilleur moyen de se prémunir contre le monoxyde de carbone est de s’équiper de détecteur de CO. Vous pouvez les trouver ici: http://www.protege-ta-maison.fr/categorie/6/detecteur-co2.html