Article en vedette

Cinq pompiers blessés dans une explosion

Les Roches-l’Évêque. Une explosion a réveillé la petite commune de la vallée du Loir hier. Cinq pompiers qui éteignaient un feu d’atelier ont été blessés On a entendu l’explosion de loin ! On se demandait bien ce qui pouvait se passer. A Lunay, ça a secoué les carreaux des...

Lire plus

scurit incendie

Cambriolage : sur le croc du chien, l’ADN du voleur

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie, Faits divers | Publié le 31--2011

Étiquettes : , ,

0

L’autre jour, dans ma bonne cité phocéenne, j’ai pris un taxi.

C’était d’ailleurs presque un minibus.

Et j’entendais le chauffeur expliquer à je ne sais quel interlocuteur qu’il faisait le soir des navettes pour le compte de grandes sociétés installées dans le nouveau quartier d’affaires de la Joliette, près de la célèbre tour CMA.

Il m’a expliqué ensuite qu’un certain nombre d’employés s’étaient fait agresser, au sortir du travail, et pas par les gabians, et que, donc, certains employeurs avaient mis en place un système de navette par taxi entre le lieu de travail et le tramway le plus proche.

Presque comme dans Jurassic park, en quelque sorte.

L’insécurité à Marseille est un thème aussi récurrent que la propreté.

Cela nous change des beaux paysages du sud-ouest, si paisibles

Encore que la violence existe, même à Montrabé (Haute-Garonne), célèbre bourgade.

Là-bas quand un chien mort un cambrioleur, et qu’il en perd d’ailleurs un croc, la police scientifique va chercher de l’ADN sur le croc est ainsi retrouver le délinquant.

Je ne sais pas si, chez nous, à Marseille la méthode est généralisée.

Mais il ne faudrait pas hésiter à le faire, parce que des chiens il y en a, si l’on considère le nombre de souvenirs pour les touristes qu’ils délaissent sur les trottoirs.