Article en vedette

Incendie dans un immeuble à Bégard (22). La famille saute du 2e éta

Un violent incendie s’est déclaré ce matin vers 9 h, dans un immeuble de 4 étages, situé au centre bourg de Bégard. Le feu a entièrement ravagé un appartement du 2e étage, obligeant la famille qui s’y trouvait à plonger par la fenêtre pour échapper aux flammes. Sept personnes à l’hôpital Le...

Lire plus

scurit incendie

BALBIGNY (LOIRE):accident ferroviaire avec transport exeptionnel.

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 26--2011

Étiquettes : , , , , , , , ,

0

Une locomotive dans le pré, des poutrelles de métal d’une dizaine de mètres et d’une cinquantaine de tonnes éparpillées, une remorque d’une rare longueur étalée au fossé, un convoi de trente et un wagons stoppé : le spectacle était étonnant hier matin, à l’entrée de Balbigny, sur le passage à niveau de la ligne Saint-Etienne/Roanne.

On ne déplorait pourtant et heureusement qu’un blessé léger : le conducteur de la motrice ! Son sang-froid et son expérience l’ont assurément sauvé. Il a vu arriver la collision avec un poids lourd et sa remorque coincés sur la voie. Il s’est baissé, s’est tapi au sol pour se protéger.

Incendie majeur près de San Francisco

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 13--2010

Étiquettes : , , , , , , ,

0

Les flammes se sont propagées sur plusieurs hectares en raison des vents violents qui soufflent dans la région. D’importants moyens aériens ont été mobilisés et des équipes de pompiers luttent toujours contre le sinistre.

Des résidents ont d’abord cru que l’explosion avait été provoquée par un séisme ou un accident d’avion.

Neil Telford, chef de la police de San Bruno, a déclaré samedi que les recherches se poursuivaient dans les décombres calcinées pour retrouver la trace des disparus.

Les enquêteurs du Bureau national de sécurité des transports (NTSB) ont continué parallèlement leurs investigations pour comprendre les raisons de la déflagration.

La conduite de gaz qui a explosé jeudi soir, d’un diamètre de 76 cm et appartenant à la compagnie Pacific Gas & Electric Co, était en service depuis 1956.

D’après des témoignages recueillis par plusieurs médias, des habitants auraient signalé des odeurs de gaz dans les jours ayant précédé l’explosion. Pour l’heure, PG & E tente de retrouver les enregistrements de ces appels téléphoniques.