Article en vedette

Deux pompiers volontaires tués par une camionnette dans la Somme

Les pompiers d’Abbeville sont en deuil, après la perte de deux des leurs, hier. Alors qu’ils circulaient à moto, deux jeunes sapeurs-pompiers volontaires heurtent de plein fouet un fourgon qui sortait de sa place de stationnement. Ils sont décédés sur le coup. Le chauffeur du fourgon...

Lire plus

scurit incendie

Spectaculaire incendie dans Boulogne : un immeuble part en fumée

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie, Faits divers | Publié le 31--2011

Étiquettes : ,

0


Il était près de 3 heures du matin. Un coup d’oeil par la fenêtre a confirmé leurs craintes : une épaisse fumée s’échappait de l’immeuble désaffecté situé juste derrière le palais impérial. Le couple a appelé les pompiers. Une quinzaine de soldats du feu, en provenance des centres de secours de Boulogne et de Desvres, ont alors été déployés. Ils ont mis plus d’une heure pour maîtriser le sinistre. « Nous avons réussi à sauver les deux bâtiments à côté », explique un gradé, à savoir le palais impérial et l’office notarial. Mais le sinistre a ravagé l’aile de l’immeuble côté cour, d’une surface d’environ 500 m² : le rez-de-chaussée, l’étage et les combles ont été entièrement détruits.

Un bâtiment squatté

Cette vieille bâtisse divisée en appartements était abandonnée depuis de nombreuses années. « Mais elle était régulièrement squattée  », confirment les riverains. Ce qui pourrait expliquer l’origine du sinistre, qu’elle soit volontaire ou délibérée – une enquête a été ouverte à ce sujet par le commissariat de police. La mairie avait pourtant tenté de remédier à cette situation. « Nous avions lancé une procédure d’abandon manifeste pour contraindre les propriétaires à faires des travaux de mise en sécurité », explique le député-maire Frédéric Cuvillier. Mais les problèmes de succession liés à ce bâtiment ne facilitaient pas les démarches. À défaut d’entente entre les propriétaires, les services municipaux avaient tenté d’obstruer les accès au bâtiment. Reste maintenant à savoir ce que deviendra cette friche, située en plein coeur de la vieille ville. •

Ivres, deux Boulonnais refusent de descendre d’un toit et jettent des canettes sur les pompiers

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 03--2011

Étiquettes : , ,

0

21h30, dimanche 2 janvier. Secouristes et policiers sont dépéchés au 25 de la rue Edmond-Hédouin à Boulogne-sur-Mer. Deux hommes de 19 et 31 ans se trouvent sur le toit de l’habitation de l’un d’entre eux, visiblement en état d’ébriété.

Ils jettent des canettes de verre dans la rue, tandis que leurs cris résonnent dans tout le quartier.
Les secouristes boulonnais déploient la grande échelle pour leur porter secours. Mais les Boulonnais ne veulent pas descendre de leur perchoir et les sapeurs-pompiers feront plusieurs allers-retours dans la nacelle pour convaincre les deux hommes de revenir à la raison.

 Finalement, vers 22h30, les deux acolytes redescendront du toit de leur propre chef, après maintes discussions avec Frédéric Cuvillier, maire de Boulogne, présent sur les lieux. Ils ont été interpellés par les forces de l’ordre, puis placés en garde à vue pour violences avec armes par destination sur personnes dépositaires de l’autorité publique. Les deux Boulonnais devraient être convoqués en justice. Ils risquent une peine pouvant aller jusqu’à trois ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende.

Source: la semaine dans le boulonais