Article en vedette

Totalement ivre, il emprunte l’ambulance des pompiers

Quand je serai grand, je serai pompier ! S’agit-il d’une vocation contrariée ? D’une blague de potache ? Ou  est-ce simplement la conséquence d’une soirée beaucoup trop arrosée ? C’est bien connu, l’absorption d’alcool désinhibe. Un jeune homme –...

Lire plus

scurit incendie

Un enfant meurt dans l’eau gelée d’un étang

Publié par C.alertis | Classé dans Faits divers | Publié le 10--2012

Étiquettes : , , , , , ,

0

Samedi après-midi. Ils étaient deux enfants, de 11 et 12 ans, à jouer près de l’étang du camping des Bans, à Corcieux, près de Gérardmer dans les Vosges. Le lac est gelé, et les enfants, tous deux habitants du village, s’aventurent sur l’eau solidifiée. Hélas, la glace cède sous leur poids. Le plus âgé des deux garçons est mort.

« C’est un accident. Le garçon jouait avec un copain sur l’étang gelé quand la glace a rompu. Il est tombé à pic et n’a pu être réanimé par les secours », a expliqué à l’AFP le capitaine Philippe Biette, commandant en second de la compagnie de gendarmerie de Saint-Dié.

Cliquez ici !

Glace : attention danger

L’ami du garçon, âgé de 11 ans, a plongé dans l’eau et « essayé de récupérer son copain, en vain ». Il a prévenu les secours qui l’ont conduit à l’hôpital en état d’hypothermie. Les pompiers, qui ont estimé à 20 minutes le temps d’immersion de la victime, ont tenté sans succès de la réanimer.

Ce drame est l’occasion de rappeler le danger de la glace. Même si elle a l’air solide, les températures françaises permettent rarement de former une glace suffisamment solide pour supporter le poids d’un enfant, à plus forte raison celui d’un homme

Rennes. Il saute en parachute de la tour des Horizons et s’en va…

Publié par C.alertis | Classé dans Faits divers | Publié le 17--2012

Étiquettes : , , ,

0

Le jeune homme s’est présenté vers 15 h 30 au domicile d’une jeune femme au 29e étage de la tour. Il lui a demandé s’il pouvait prendre des photos de la ville depuis le balcon. La jeune femme a accepté.

Le futur sauteur est alors redescendu pour récupérer un gros sac à dos en prétextant qu’il allait chercher son appareil. Il est remonté et s’est positionné sur le balcon avec une caméra sur la tête.

« Je saute, mais ne vous inquiétez pas, c’est mon métier »

La jeune femme a vu le parachutiste debout sur le balcon. Elle lui a demandé « qu’est ce que vous faites ? » Il lui a répondu « Je saute, mais ne vous inquiétez pas, c’est mon métier. » Le jeune homme a sauté, déployant son parachute aussitôt.

Cent mètres plus bas il a été récupéré par la voiture d’un complice. Paniquée, la jeune locataire a appelé le concierge de l’immeuble qui a appelé les pompiers. La Police n’a pas réussi à retrouver le sauteur.

Contacté par une collègue de Ouest-France, le jeune homme déclare être resté 2 secondes en chute libre avant d’ouvrir sa voile pour une descente de 12 secondes. «Les conditions étaient optimum, j’ai cherché un accès au toit, mais je n’ai pas trouvé, j’ai alors tenté le coup en mentant à cette dame.»

Un ancien Sapeur Pompier tué par la chute d’un arbre à La Couture (Pas de calais)

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 16--2010

Étiquettes : , , , , , ,

1

Un Vieille-Chapellois coupait des arbres avec son fils chez une connaissance de La Couture, dans la rue du Pont-d’Agronsart depuis le matin, hier. Mais vers 13 h 45, un accident s’est produit dans le terrain à l’arrière de la maison. Alors qu’il tronçonnait un grand peuplier, l’arbre a vrillé et l’a écrasé. Son fils, pompier professionnel dans le Nord, a alerté ses collègues du Pas-de-Calais.

Très vite, les pompiers de Laventie et de Béthune sont intervenus mais il était trop tard. Une fois la victime dégagée par les pompiers, les médecins du SMUR de Béthune n’ont pu que constater le décès d’André Vasseur. Une annonce qui a particulièrement touché les secouristes, comme l’expliquait le commandant Foulon, chef du groupement centre, puisqu’André Vasseur faisait partie de la grande famille des pompiers.

La famille des pompiers touchée

Professionnel à La Bassée, il avait pris sa retraite au mois de mai. Trois de ses six enfants sont également pompiers, deux sont professionnels dans le Nord, l’autre est volontaire à Laventie. Présents sur les lieux de l’accident, les gendarmes laventinois ont effectué les constatations pour les besoins de l’enquête. •

 La voix du Nord