Article en vedette

8 personnes intoxiquées par du monoxyde de carbone à Quinperlé

Hier midi, huit occupants d’un immeuble ont été hospitalisés suite à une intoxication au monoxyde de carbone. Ils ont pu ressortir dans la soirée. Les pompiers appellent à la vigilance. Un ballet d’ambulances dans le centre-ville de Quimperlé. Hier midi, les pompiers sont intervenus...

Lire plus

scurit incendie

Incendie à Marseille: un octogénaire meurt dans sa maison

Publié par C.alertis | Classé dans Faits divers | Publié le 09--2012

Étiquettes : ,

0

Un homme de 85 ans a péri samedi en début d’après-midi dans l’incendie de sa maison dans le 12e arrondissement de Marseille n(Bouches-du-Rhône), a-t-on appris auprès des marins-pompiers. Alertés à 13h55, les secours ont retrouvé la femme et le fils de la victime à l’extérieur de la maison en flammes, a indiqué la même source.

L’octogénaire a été découvert mort au rez-de-chaussée de la bâtisse entièrement dévastée par les flammes, ont précisé les secours. Trente marins-pompiers et huit engins sanitaires et de lutte contre les incendies ont été dépêchés sur ce sinistre dont l’origine est inconnue pour l’instant.

Deux membres des secours ont été légèrement blessés lors de l’intervention, électrocutés par un câble électrique

Pour la prévention des incendies, pensez à vous équipier en détecteurs de fumée sur http://www.detecteur-feu.fr/

Les pompiers alertés…mais c’était juste un illusion

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 28--2011

Étiquettes : ,

0

Et de trois ! Les sapeurs-pompiers ont dû intervenir un troisième jour de suite dans le faubourg Nézin.

Samedi matin ils étaient venus éteindre un incendie déclenché dans l’ensemble de trois bâtiments accolés à la voie ferrée.

Dimanche ils sont revenus suite à une légère reprise de feu.

Lundi, des agents chargés de la surveillance qui les ont alertés à cause de fumées suspectes. Ils ont même cru voir des flammes. En arrivant sur place, les soldats du feu ont réalisé que leurs témoins avaient été victimes d’une illusion d’optique : la façade humide, suite aux interventions des pompiers avec leurs lances, s’est retrouvée baignée de soleil. L’air étant sec et froid, cela a provoqué une évaporation visible à l’œil nu. Ajoutez à cela un effet de réverbération aveuglant.  Sans lunette de soleil, l’illusion qu’un feu couve est totale. Comprenant cela, les sapeurs-pompiers ont pu repartir tranquillisés, le casque sous le bras et le sourire aux lèvres.

Fuite de gaz: alerté par ses oiseaux morts, il prévient les pompiers

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 28--2011

Étiquettes : , ,

0

Un habitant de Rouvray, en Côte-d’Or, alerté par ses oiseaux en cage qui venaient de mourir, a prévenu les pompiers qui ont pu intervenir lundi auprès de quatre adultes et de deux enfants intoxiqués par une fuite de gaz sur une cuisinière défaillante, selon les pompiers. « Au départ, on partait sur une intoxication au monoxyde de carbone mais, finalement, ça s’est révélé être une fuite de gaz liée à un défaut sur une cuisinière », a indiqué à l’AFP un responsable du centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (Codis). Six personnes, quatre adultes âgés de 36 à 74 ans et deux enfants dont l’âge n’a pas été précisé, ont été intoxiquées et hospitalisées, a-t-on ajouté de même source. « Les personnes souffraient de maux de tête. C’est le locataire qui nous a appelés après avoir retrouvé ses oiseaux morts d’un coup », a-t-on également indiqué.

Pour être sur de ne pas avoir de monoxyde de carbone, équipez-vous de détecteur CO sur le site internet www.protege-ta-maison.com

Qui doit installer les détecteurs de fumée ?

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 07--2011

Étiquettes :

1

En France, un incendie domestique se déclenche toutes les 2 minutes. C’est pourquoi l’Etat a légiféré et en 2015, tous les logements devront être équipés de détecteurs de fumée.

« Bonjour, Mon assurance m’a demandée d’installer un détecteur de fumée. Hors, J’ai demandé à mon propriétaire d’effectuer cet achat et celui-ci me soutient qu’il incombe à l’occupant de s’équiper en DAAF, c’est à dire moi-même. Cela me paraît bizarre : au fond, c’est son appartement, pas le mien ! », Brigitte

Brigitte,
Votre propriétaire ne s’est pas trompé car la loi a effectivement prévu de mettre à la charge de l’occupant du logement l’installation du détecteur de fumée et son entretien. Par conséquent, il importe peu que vous en soyez propriétaire ou seulement locataire.
Par contre, s’il s’agit d’une location saisonnière, d’un logement de fonction ou d’une location meublée, c’est au propriétaire de l’équiper et de veiller au bon fonctionnement du dispositif.
Le propriétaire doit également afficher dans les parties communes les consignes de sécurité à respecter en cas d’incendie.

Attestation d’installation
Une fois le détecteur installé, vous devrez fournir à l’assureur en charge de votre contrat d’habitation une attestation.   Des précisions sont à venir concernant les informations qui devront paraître sur cette attestation.

A défaut d’installation, l’assureur pourra pratiquer, en cas d’incendie, une franchise sur les travaux de réfection.

Bon à savoir

L’installation du détecteur de fumée devra être réalisée au plus tard le 8 mars 2015.

Il peut s’agir d’un détecteur alimenté par des piles ou branché sur le secteur. Dans la 2e hypothèse, le détecteur devra être équipé «d’une alimentation de secours susceptible de prendre le relais en cas de dysfonctionnement électrique».

Soyez vigilant car tous les modèles en vente ne seraient pas au point. Seule la norme européenne EN 14604 est valide.

Un détecteur coûte entre 20 et 80 euros.

Nous vous conseillons le site internet www.protege-ta-maison.fr pour des conseils de prévention et des achats en ligne de détecteurs de fumée.

 

Chaque logement devra posséder au moins un détecteur de fumée dans le séjour ou le couloir menant aux chambres (il est déconseillé de l’installer dans une cuisine ou dans une salle de bain pour éviter le déclenchement intempestif de l’alarme).