Article en vedette

Jean luc Delarue est mort.

Animateur et producteur de télévision, Jean-Luc Delarue, est mort, vendredi 24 août, des suites d’un cancer de l’estomac. Le présentateur, âgé de 48 ans, marié et père d’un enfant, avait révélé sa maladie au grand jour lors d’une conférence de presse, le 2 décembre...

Lire plus

scurit incendie

Feu d’immeuble à VICHY, 3 morts et

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 02--2011

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

0

L’incendie a fait trois morts et 12 blessés, dont deux graves.

Trois personnes sont décédées dans leur sommeil et six personnes ont été blessées, dont deux grièvement, dans l’incendie d’un immeuble survenu dans la nuit de lundi à mardi à Vichy.

Le feu s’est déclaré vers 2h du matin, au quatrième étage d’un bâtiment, le Palm Beach, situé sur les berges de l’Allier, et

Incendie d’IMAGIX MONS: le suspect est mineur et connu des services de la justice.

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 25--2011

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

0

Un suspect a finalement été arrêté, deux jours après l’incendie d’une discothèque du complexe Imagix, à Mons. Un incendie qui a coûté la vie à un pompier montois. Ce mineur d’âge a été interpellé, il ne s’est pas rendu de son plein gré.

Le jeune suspect interpellé cette nuit pour l’incendie du complexe Imagix à Mons est un mineur, âgé de 17 ans. Il est bien connu de la justice. Il a déjà fait plusieurs séjours en IPPJ. Il est originaire de Mons-Borinage. Il sera déféré ce mardi après-midi devant la juge d’instruction Dutilleux.

Incendie d’une discothèque et d’un complexe de cinéma en BELGIQUE

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie, Décès pompier | Publié le 23--2011

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

2


L’appel aux pompiers montois a été enregistré à 8H48 et cinq minutes plus tard, un important dispositif était sur place pour tenter de circonscrire le feu. Un pompier de la première équipe d’intervention a perdu la vie dans les flammes lorsqu’une cloison est tombée sur lui.

« Le pompier, décédé dans l’incendie de la discothèque dimanche à Mons, était expérimenté », a indiqué Denis Flasse, le commandant des pompiers. « Il était âgé d’une trentaine d’années et père d’un enfant en bas âge. » « L’incendie s’est déclaré dans la discothèque Le Premium vers 08h40 », a-t-il précisé.

Le feu ravage le bâtiment d’un mareyeur caennais

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 16--2011

Étiquettes : , , , , ,

1

À Mondeville, un bâtiment de la société familiale de mareyeurs-négociants a été la proie des flammes, hier après-midi. 37 salariés ont été évacués. Aucun d’eux n’est blessé. Les dégâts sont importants.

L’épaisse fumée noire était visible à plusieurs kilomètres à la ronde, autour de Caen. À tel point que la circulation à proximité a dû être déviée. Hier, à Mondeville, une partie du bâtiment de la société familiale de mareyeurs-négociants Lequertier, a été ravagé par le feu. 15 h 40, de son bureau, une salariée voit de la fumée sortir du toit, à l’opposé du bâtiment de 5 000 m2. Celui-ci compte trois parties indépendantes (5 000 m2), quarante salariés dans chacune.

La partie touchée abrite des réserves, les bureaux des acheteurs-vendeurs et un local de conditionnement, ainsi que le quai de déchargement des camions frigorifiques. « Le temps que je monte et que je redescende, ça a pris », raconte un employé. « Il n’y avait que de la fumée. Une épaisse fumée noire ! C’est énorme, énorme… », commente au téléphone un autre. Les yeux rougis, Didier Lequertier, patron avec son frère Érick d’une holding de quatre entités (la société a été créée en 1968), n’a « rien vu. Ça s’est propagé tout de suite. On n’a rien pu faire ». Les extincteurs n’ont guère été utiles.

Les trente-sept salariés ont tout de suite été évacués du bâtiment en feu. Aucun d’eux n’a été blessé. Les autres employés du site sont également sortis à l’extérieur. Impressionnés, abasourdis, choqués, pour certains.

Il a fallu pas moins de cinquante soldats du feu pour circonscrire cet incendie alimenté par le polystyrène des caisses servant au poisson, aux crustacés et coquillages. Le feu a pris dans les vestiaires. « L’éteindre là où ça brûle ne sert à rien. Il faut surtout arrêter la propagation », précise le capitaine Silvère Claude, chef de colonne au Service départemental d’incendie et de secours du Calvados.

Équipés de quatre engins d’incendie, les pompiers se sont servis de deux moyens d’alimentation, deux grandes échelles et huit lances pour en venir à bout. L’épaisse fumée noire a été stoppée vers 17 h.

Trois portes coupe-feu, puis l’action des lances, ont évité toute propagation de l’incendie dans le reste de l’établissement, où se trouvent une autre zone de reconditionnement des produits (comme la fabrication de filets de poisson), le magasin et l’administration. Une consolation pour Didier Lequertier : « L’activité va pouvoir reprendre dans cette partie, qui n’a pas été touchée. » Les experts en assurances se sont déplacés dès hier soir. L’ampleur des dégâts et la perte de l’exploitation pourraient avoisiner les « 1,5 million d’euros ».

Une EPA de la région Parisienne se couche sur le côté.

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 30--2010

Étiquettes : , , ,

1

Accident aussi rarissime que spectaculaire, hier midi, à la gare routière de Boissy-Saint-Léger, où une grande échelle des pompiers s’est retrouvée couchée sur le côté. « C’est la grande échelle de Villecresnes qui était venue faire son plein à Boissy, précise-t-on chez les sapeurs-pompiers de Paris.

Pour repartir vers Villecresnes, sans couper la nationale 19, nos véhicules viennent faire leur demi-tour à la gare routière. »

Le conducteur évite un chien

C’est donc à vitesse réduite que le conducteur de la grande échelle entame son virage lorsque survient un chien errant. « Il a surgi devant le camion. Surpris, le conducteur a fait un écart pour l’éviter. Mais sur ce type d’engin, le ballant est tellement important que la grande échelle est venue s’échouer sur la chaussée doucement et s’est couchée sur le flanc. »
Légèrement blessés, les deux occupants du véhicule ont été conduits par précaution à l’hôpital par leurs collègues, tandis qu’un camion spécial de dépannage de Parc Autos était dépêché sur place pour relever l’énorme engin.
Une manœuvre délicate qui a pris près d’une heure avant qu’un camion des sapeurs-pompiers ne vienne récupérer la grande échelle dont la cabine présentait une conséquente déformation.

Un barbecue à la place d’un incendie…

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 20--2010

Étiquettes : , , , , ,

0

Les sapeurs-pompiers ont été alertés dans la soirée de vendredi par des riverains de la rue Saint-Exupéry à Bron, qui voyaient une épaisse fumée se dégager d’un appartement. Les soldats du feu sont partis à toute vitesse, pensant à un feu d’appartement, avec tous les risques propagation possible dans ce genre de situation. Sur place, surprise : la fumée provenait d’un barbecue, allumé par les locataires à l’intérieur d’un appartement ! «On voit beaucoup de choses originales dans nos interventions mais là, il faut avouer qu’il fallait le faire», confie un officier des sapeurs-pompiers