Article en vedette

Soissons : une chatte brûlée vive dans un parc

Lundi, un badaud alerte les secours : il a vu une chatte qui vient d’être brûlée vive au parc Saint-Crépin. Les pompiers se rendent sur les lieux, ramassent l’animal avec l’aide de celui qui les a appelé et l’emmènent chez une vétérinaire. Cette dernière qui croyait...

Lire plus

scurit incendie

Explosion dans un immeuble de Saint-Etienne: trois blessés légers

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 21--2010

Étiquettes :

0

3 Personnes agés qui se trouvaient dans un immeuble de Saint-Etienne (Loire), détruit samedi matin par une explosion, ont été légèrement blessées et hospitalisées, selon un bilan définitif fourni dans l’après-midi par les pompiers et la préfecture de la Loire.

Une enquête a été confiée à la sûreté départementale pour connaître la nature et les causes de la déflagration qui a soufflé la plus grande partie du bâtiment, faisant dire à un pompier que le bilan humain est « assez miraculeux ».

Les victimes de cette explosion d’origine indéterminée, localisée entre le 1er et le 2ème étage, « souffrent de contusions, de brûlures aux visages et aux mains et de fractures légères », a déclaré le lieutenant-colonel Yves Bussière, coordinateur sur place des opérations qui ont mobilisé une soixantaine de pompiers.

Les blessés ont été évacués sur l’Hôpital Nord de Saint-Etienne.

Trois autres personnes, qui étaient portées manquantes dans un premier temps, ont été retrouvées par la police dans les heures qui ont suivi le déclenchement du sinistre, vers 9h.

Des opérations de recherches menées pendant une heure et demie par une équipe cynophile permet d’avoir un bilan humain définitif, précisait-on de même source.

L’immeuble de trois étages situé sur les hauteurs du quartier de Montaud, proche du centre-ville, a été très largement détruit dans l’explosion, qui a été suivie d’un incendie.

« Seule la façade, appelée à être démolie, reste debout », a indiqué le chef des secours.

Deux petits immeubles mitoyens, dont un a été endommagé par l’incendie, ont été évacués par mesure de sécurité.

Au total, une quinzaine de personnes devront trouver un relogement. « Nous les avons regroupées dans une école du quartier où un repas leur a été servi, et des propositions de logement provisoire à l’hôtel seront faites à ceux qui le désireront », a déclaré l’adjoint au maire de Saint-Etienne Pierre Fayol-Noireterre. AP