Article en vedette

Malaise cardiaque: les bons gestes qui sauvent. Le défibrillateur

De nouvelles recommandations définissent plus concrètement ce qu’il faut faire face à une personne qui s’effondre.  Quand une personne s’effondre et tombe inanimée, l’entourage ne sait pas comment intervenir. Or face à un arrêt cardiaque, les premières minutes sont les...

Lire plus

scurit incendie

Trois policiers sauvent un homme de la noyade

Publié par C.alertis | Classé dans Faits divers | Publié le 28--2011

Étiquettes : ,

0

Ces trois policiers de Briey, dans le nord meurthe-et-mosellan, ne sont pas près d’oublier ce lendemain de Noël. «  Un pompier m’a dit qu’on a eu de la chance : nous aurions pu être emportés par le courant », grimace Sandrine Martz, 34 ans, couverture de survie dorée sur le dos. À l’instar de ses deux collègues, elle est frigorifiée : ils viennent de sauver des eaux, glaciales, un homme. Il se trouve dans l’ambulance des pompiers. « Mort » de froid… mais en vie.

Ce lundi, peu après 23h30, Sandrine, Christophe Caverzasi et Damien Bchini sont appelés pour une personne en détresse. Un homme de 34 ans vient de tomber dans l’Orne, à Jœuf. Réussissant à s’accrocher à des racines, il parvient à appeler les secours avec son portable. Mais l’endroit, en pleine nuit, est difficilement localisable. Puis soudain : «  On a entendu crier « Au secours ! Au secours ! »  Il a lâché prise quand nous sommes arrivés », poursuit Sandrine. Le trentenaire se retrouve au milieu de la rivière. Il est en train de couler. «  On ne voyait plus que sa main », déclare Christophe, 33 ans. Les policiers ne réfléchissent pas : ils y vont. «  On avait de l’eau jusqu’au nombril. » Ils font une chaîne pour parvenir jusqu’à l’homme. «  Mais il devait faire une bonne centaine de kilogrammes.Et il y avait beaucoup de vase. » Impossible de le ramener sur la berge.

Pour apprendre les gestes qui sauvent, passez la formation SST avec ALERTIS