Article en vedette

Rallye Velay Auvergne : le pilote et le copilote éjectés de leur vé

Deux participants au rallye Velay Auvergne ont été blessés dans une sortie de route survenue hier aux alentours de 18 heures, à Laussonne. Lors d’une étape de liaison entre Saint-Julien-Chapteuil et Laussonne, le pilote, âgé de 45 ans et habitant à Vergezac, a perdu le contrôle de...

Lire plus

scurit incendie

Vannes. Un blessé grave dans une explosion

Publié par C.alertis | Classé dans Faits divers | Publié le 29--2012

Étiquettes : , , ,

0

Une explosion a eu lieu vers 16h dans les sous-sols de la résidence Saint-Martin à Vannes, un petit immeuble de trois niveaux.

 

Les pompiers s’affairent autour d’un résident, qui remontait du sous-sol au moment de l’explosion. Il a été blessé aux jambes, son pantalon ayant pris feu lors de l’explosion. Un jeune voisin est immédiatement intervenu avec un extincteur pour porter secours à la victime, également brûlée au visage. La victime, sérieusement touchée est prise en charge par les sapeurs-pompiers arrivés sur place.

Les vitres soufflées et la porte d’un studio totalement arrachée témoignent de la violence de l’explosion. Le sous-sol a également été entièrement ravagé et les résidents évacués. L’explosion a entrainé la rupture d’une canalisation d’eau, causant d’importantes fuites d’eau.

La police a ouvert une enquête pour déterminer l’origine du sinistre, accidentelle ou criminelle.

Le gaz peut provoquer des explosions mortelles. Pour se prémunir du gaz, il est conseillé de s’équiper de détecteur de gaz en vous rendant sur le site internet www.protegetamaison.fr

Un boa s’échappe dans un TGV

Publié par C.alertis | Classé dans Faits divers | Publié le 17--2012

Étiquettes : ,

0

Une brigade des pompiers de Marseille a dû démonter un wagon de TGV pour récupérer un boa échappé.

Samedi soir, une équipe spécialisée du bataillon des pompiers marins de Marseille a du intervenir dans une rame du TGV Paris-Marseille. Une équipe spécialisée dans les interventions plutôt insolites : un boa s’était gentiment fait la belle de son sac. Oui oui, un homme se promenait avec deux de ses animaux de compagnie, deux jolis « petits » boas. Selon La Provence, le propriétaire a alerté les contrôleurs et les pompiers ont du démonté une partie du wagon pour récupérer la bête, cachée dans un conduit d’aération.

Son maître a été entendu par la police, mais aussitôt libéré.

Les pompiers se mobilisent 12 heures pour sauver un chat… en peluche

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie, Faits divers | Publié le 10--2011

Étiquettes : , ,

0

Les pompiers d’Anglesey au Pays de Galles se sont escrimés pendant 12 heures à essayer d’extirper une chatte coincée à l’intérieur d’un conteneur métallique dont on entendait les miaulements… il s’agissait d’une peluche !

Tout à débuté quand un passant circulant dans la rue à entendu des miaulements à l’intérieur du conteneur servant à recueillir les vêtements usagers. Il a alors prévenu aussitôt les pompiers pour qu’ils interviennent.
De plus, dans le quartier, il avait été signalé la disparition d’une chatte dénommée PussPuss qui attendait une portée.

La mobilisation a été totale dans le quartier, chacun essayant d’ouvrir le container visiblement récalcitrant. Même les pompiers n’y ont pas réussi.
Tout ce qu’il y avait été possible de faire c’est de faire tomber de la nourriture, dans le container, pour la pauvre bête.

Finalement le lendemain une entreprise est arrivée à découper le container et là, surprise !
« Quand nous avons ouvert, nous avons entendu à nouveau un miaulement et nous avons commencé à regarder avec précaution dans les sacs de vêtements », a raconté le patron de l’entreprise  « jusqu’à ce que je tombe sur un sac rempli de jouets ! » relate Foxnews

Et dans le sac de jouet se trouvait un chat en peluche équipé d’un système audio imitant, sans doute parfaitement, les miaulements d’un chat. Miaowwwwwwww !

Quant à PussPuss… elle court toujours !

Intoxiqués dans une cuve: un mort et quatre blessés

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie, Faits divers | Publié le 14--2011

Étiquettes : , ,

1

L’une des cinq personnes grièvement intoxiquées vendredi soir à Mardeui, est décédée aujourd’hui samedi. Elle était hier dans un état critique. Il s’agirait, selon nos informations, d’un homme de 31 ans. Le drame s’est déroulé vers 20 heures, vendredi. Cinq personnes, quatre parents et un ami, étaient en train de procéder au nettoyage d’une cuve de gros gabarit, enterrée sur leur propriété le long de la route nationale.
Descendus au fond de la cuve, les cinq hommes ont utilisé des engins pour procéder à leurs travaux. Notamment une pompe, branchée sur un groupe électrogène. C’est peut-être cette pompe qui serait à l’origine de leur intoxication. Selon les premiers éléments de l’enquête qui n’en est qu’à ses prémices, il se pourrait que l’engin soit à la source de diffusion de gaz, peut-être carboniques.
Trois pompiers incommodés
Lors de son arrivée sur les lieux, vers 20 h 15, la police d’Epernay a sécurisé les lieux. Parvenus sur la scène du drame quelques minutes plus tard, les pompiers de la caserne d’Epernay n’ont pu accéder immédiatement aux victimes en raison des émanations toxiques.
Les sapeurs pompiers ont d’abord dû procéder à l’extraction des cinq hommes, un à un. Les premiers soins ont été prodigués dès leur sortie de la cuve toxique. Mais certains avaient inhalé une forte quantité de gaz. Pour l’un d’entre eux au moins, le pronostic vital était engagé dès hier soir. Il avait été héliporté vers le centre hospitalier de Reims, tandis que les autres étaient évacués par Samu.
Parmi les sapeurs pompiers, trois hommes ont eux aussi été incommodés par les gaz en s’approchant trop près de la cuve. Les soldats du feu ont été conduits à l’hôpital pour des examens de contrôle, mais leur état n’inspirait pas d’inquiétudes.

Rio: un tramway deraille: 5 morts et 57 blessés

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie, Faits divers | Publié le 28--2011

Étiquettes : , , ,

0

Un précédent bilan des pompiers, samedi, faisait état d’une trentaine de blessés seulement.

Le tramway qui avait une capacité maximum de 44 places (32 assises et 12 debout) a déraillé dans un virage de la rue Joaquim Murtinho et a été complètement détruit dans l’accident.

Parmi les 57 blessés -dont trois Français, une Portugaise et un Anglais- dix sont dans un état grave, a indiqué dimanche le secrétariat municipal à la Santé.

Le secrétaire des Transports, Julio Lopes, qui s’est rendu sur les lieux de l’accident samedi a déclaré que « selon des informations préliminaires, le tramway était bondé ».

« La mauvaise utilisation des équipements est une préoccupation que nous avons depuis longtemps. Les tramways ont une capacité qui doit être respectée », a-t-il souligné.

Quatre des cinq victimes ont été tuées sur le coup dans l’accident et le conducteur du tramway, Nelson Correa da Silva, est mort pendant son transport à l’hôpital, a indiqué à la presse le commandant des pompiers, Sergio Simoes.

Les « bondinhos » (tramways) jaunes typiques de Santa Teresa, qui font la joie des touristes, ont commencé à circuler en 1872 dans ses rues sinueuses et escarpées du quartier et à plusieurs reprises ont cessé de fonctionner faute de pièces détachées pour leur réparation.

La menuiserie Charles en flammes

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie, Faits divers | Publié le 25--2011

Étiquettes : , , ,

0

L’alerte a été donnée à 3h30 cette nuit et une soixantaine de sapeurs-pompiers ont été envoyés sur place, dans la zone artisanale des Fauvins, à Gap afin de lutter contre les flammes qui dévoraient la menuiserie Charles.
Selon le commandant Marcel, qui dirigeait les opérations, le feu était maîtrisé à 4h45 mais les sapeurs-pompiers luttaient encore pour éteindre l’incendie. « Les matières combustibles présentes dans cette entreprise rendent l’incendie difficile à maîtriser » précisait Christophe Lotigie,le secrétaire général de la préfecture, présent sur les lieux.
Le feu ne s’est pas propagé à la maison voisine où se trouvaient trois personnes et aucun blessé n’est à déplorer.
Ce jeudi matin, aux environs de 5 heures, l’origine du sinistre n’était pas déterminée et les sapeurs-pompiers, venus de Gap et de Chorges, étaient toujours sur place.

Pour prévenir le rsique incendie, formez votre personnel à la manipulation extincteur: formation incendie alertis http://www.alertis.fr/equipier-premiere-intervention.php