Article en vedette

Interdiction des extincteurs isogard

Un arrêté de la ministre de l’Ecologie, publié au Journal officiel du 8 novembre, interdit le maintien en service d’extincteurs. Les extincteurs concernés par cette interdiction sont des extincteurs fabriqués par la Société Isogard (Chassieu – Rhône), au dioxyde de carbone de 2...

Lire plus

scurit incendie

Les panneaux photovoltaïques inquiètent les pompiers

Publié par C.alertis | Classé dans Faits divers | Publié le 22--2012

Mots-clefs :, ,

0

a fédération des pompiers de Belgique menace de ne plus intervenir dans les habitations équipées des panneaux photovoltaïques, pour des raisons évidentes de sécurité. Aucun appui n’est possible sur ces surfaces lisses, et les pompiers risquent également l’électrocution, puisque ces panneaux produisent constamment de l’électricité. Les structures pourraient aussi chuter sur les hommes du feu, le toit pouvant s’effondrer sous le poids des panneaux. « Ça fait peur et le problème c’est que nous ne pouvons pas faire de trou d’air pour évacuer les fumées chaudes dans les greniers, parce que nous sommes limités à un versant [du toit, ndlr]« , ajoute Paolo Mirisola, sapeur-pompier, au micro de Jimmy Méo pour RTL-TVI.

 

« Faut-il laisser brûler les habitations quand il n’y a personne à sauver? »

Les pompiers posent donc un ultimatum: « Quand il n’y a personne à sauver, on va laisser comme cela, et on attendra, parce que c’est la question qu’on se pose: Faut-il laisser brûler les habitations quand il n’y a personne à sauver pour ne pas mettre la vie de notre personnel en danger, ou faut-il éventuellement attendre la nuit pour parfaire une extinction ? », se demande Marc Gilbert, Président de la Fédération royale des corps de pompiers, au micro de notre journaliste.

 

De nouvelles mesures strictes

La solution serait d’équiper les installations d’un système de sécurité en cas d’incendie, et imposer des mesures strictes de sécurité aux installateurs. Cela fait plus de deux ans que des discussions sont en cours sur le sujet, après le décès d’un pompier allemand lors d’une intervention impliquant des capteurs solaires. Un guide proposant des recommandations concrètes est en cours de développement: « Il faut pouvoir permettre la coupure du courant, et pouvoir pour les pompiers, identifier les maisons où il y a un générateur photovoltaïque et d’autres pas. Nous avons également peut-être le choix de systèmes d’attache, puisque l’aluminium est plus faible lors de grosses températures », explique Philippe Delaisse, facilitateur solaire photovoltaïque.

Les pompiers submergés

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 09--2011

Mots-clefs :,

0

Chez les pompiers de Paris, le lundi 27 juin restera dans les annales. Ce jour-là, la BSPP (brigade des sapeurs-pompiers de Paris) a effectué 2 002 sorties dans sa zone d’intervention, à Paris et en petite couronne. « Record battu, c’est de la folie », commente le lieutenant-colonel Le Testu, chargé de communication à la BSPP. Habituellement, les pompiers effectuent en moyenne 1400 sorties par jour.

« Le 27 juin, c’était un jour de grosse chaleur, on a fait beaucoup d’interventions liées à cela », explique le porte-parole.

Pour les pompiers, cette journée est représentative d’une tendance inquiétante : depuis plusieurs années, le nombre de sorties pour « secours aux personnes » explose et les submerge. Car les pompiers sont de plus en plus appelés pour des problèmes mineurs ou qui pourraient être pris en charge par des médecins. En 2004, les sorties pour secours aux personnes étaient 280000. Elles dépassent désormais les 387000 par an sur 500000 interventions. Une situation tellement préoccupante que le général commandant la BSPP, Joël Prieur, a tiré la sonnette d’alarme la semaine dernière, lors du comité de gestion de la brigade à laquelle participent les élus des départements où interviennent les pompiers parisiens.

25% à 30% d’interventions injustifiées

« On estime de 25% à 30% le nombre d’interventions non justifiées, poursuit Pascal Le Testu. On atteint la limite critique : un jour, nous aurons un problème sur une intervention grave car nos effectifs seront mobilisés sur des incidents anodins. Il faut rappeler une règle : nous sommes des urgentistes, nous intervenons sur des situations graves où il y a péril. » L’inflation des sorties injustifiées a aussi un coût : l’intervention d’un médecin coûte 66 €, alors qu’un véhicule de pompiers coûte 204 €.

Incendie d’IMAGIX MONS: le suspect est mineur et connu des services de la justice.

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 25--2011

Mots-clefs :, , , , , , , , , , , , , , ,

0

Un suspect a finalement été arrêté, deux jours après l’incendie d’une discothèque du complexe Imagix, à Mons. Un incendie qui a coûté la vie à un pompier montois. Ce mineur d’âge a été interpellé, il ne s’est pas rendu de son plein gré.

Le jeune suspect interpellé cette nuit pour l’incendie du complexe Imagix à Mons est un mineur, âgé de 17 ans. Il est bien connu de la justice. Il a déjà fait plusieurs séjours en IPPJ. Il est originaire de Mons-Borinage. Il sera déféré ce mardi après-midi devant la juge d’instruction Dutilleux.

Incendie d’une discothèque et d’un complexe de cinéma en BELGIQUE

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie, Décès pompier | Publié le 23--2011

Mots-clefs :, , , , , , , , , , , ,

2


L’appel aux pompiers montois a été enregistré à 8H48 et cinq minutes plus tard, un important dispositif était sur place pour tenter de circonscrire le feu. Un pompier de la première équipe d’intervention a perdu la vie dans les flammes lorsqu’une cloison est tombée sur lui.

« Le pompier, décédé dans l’incendie de la discothèque dimanche à Mons, était expérimenté », a indiqué Denis Flasse, le commandant des pompiers. « Il était âgé d’une trentaine d’années et père d’un enfant en bas âge. » « L’incendie s’est déclaré dans la discothèque Le Premium vers 08h40 », a-t-il précisé.

Montpellier. Un babouin se réfugie sur le toit d’une maison !

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 09--2010

Mots-clefs :, , , ,

0

Montpellier, dans l’Hérault.
Samedi après-midi. Quartier de l’Odysseum. Rue Tarido, un babouin s’est réfugié sur le toit de la maison. On appelle les pompiers, mais ils ont beaucoup de mal à le capturer. L’animal est surexcité. Il se montre agressif et ne veut pas descendre de là, précise Midi Libre.

On fait donc venir un vétérinaire qui arrive avec son fusil hypodermique. Il tire sur le singe qui commence ensuite à se calmer jusqu’à s’endormir… Facile maintenant de le récupérer ! Ce que font ensuite des agents de l’Office national des forêts. Puis, Ils contactent le zoo de Lunaret, mais il n’y a plus de place, alors ils confient le singe à une association qui se trouve près de Bédarieux. Là, il est placé en quarantaine pour s’assurer qu’il n’est pas porteur d’un virus.

Quelques questions se posent alors à son sujet. A qui appartient-il ? S’est-il échappé ? A-t-il été abandonné ?
La police « ne pourra pas le placer en garde à vue »… L’enquête ne s’annonce difficile…

Source: Midi libre

Quel faire en cas de fuite de gaz?

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 10--2010

Mots-clefs :, , ,

1

Le gaz de ville ou en bouteille est un combustible extremement dangereux en cas de fuite. Un « odorisant » est ajouté au gaz afin d’alerter les gens de sa présence. Une fuite de gaz peut résulter d’un certain nombre de causes et produire de graves explosions. Soyez donc extrêmement prudent. Lisez ces lignes pour savoir comment faire en cas de fuite de gaz naturel

  • Les conseils qui suivent sont également valables pour tout type de gaz : naturel, propane, butane.
  • Vous avez décelé une odeur suspecte de gaz chez vous, ne paniquez pas. Gardez votre calme. Certaines précautions sont à prendre :

    - Coupez l’arrivée de gaz, tout robinet d’appareil suspecté de fuite et ouvrez les fenêtres pour aérer.

    - Ne touchez aucun commutateur électrique, même une lampe de poche ne doit pas être manipulée. N’allumez pas l’éclairage du couloir ou des escaliers extérieurs.

    - N’allumez pas votre téléphone portable.

    - Ne craquez pas une allumette.

    - Ne sonnez pas, y compris chez les voisins

    - N’appuyez pas sur le bouton d’ascenseur.

  • Appelez d’urgence les Sapeurs Pompiers depuis l’extérieur (Tel 18 ou 112)
  • Prévenez les voisins – frappez à leur porte. Utilisez les escaliers et téléphonez à l’extérieur de l’immeuble ou de la maison.
  • Ne rentrez pas chez vous tant que les professionnels de l’urgence ne vous ont pas autorisé à le faire.