Article en vedette

Les pompiers ne veulent plus payer l’autoroute

Quand ils utilisent les autoroutes pour secourir le plus rapidement possible des personnes, les pompiers aujourd’hui paient s’il y a un péage. Une situation qui doit changer, estime le sénateur UMP, Christophe Béchu, qui a déposé une proposition de loi pour imposer la gratuité....

Lire plus

scurit incendie

Paris : treize personnes évacuées et un pompier blessé dans un incendie

Publié par C.alertis | Classé dans Faits divers | Publié le 25--2012

Étiquettes : ,

0

Un violent incendie s’est déclaré, ce samedi 17 novembre, vers 10 h 30 dans un immeuble de quatre étages, situé au numéro 14 de la rue de Domrémy dans le XIIIe arrondissement à Paris. Treize personnes, dont cinq enfants ont été rapidement évacués des lieux par les sapeurs-pompiers de Paris. Les soldats du feu sont parvenus à circonscrire le sinistre, dont l’origine n’a, pour l’heure, pas été déterminée.

Au cours de cette intervention, un pompier a été blessé après avoir reçu une décharge électrique. Quatre occupants des lieux, dont une maman et son nourrisson, ont été intoxiqués par les dégagements de fumées. Une équipe du Samu s’est rendue sur place.

Paris : le pompier sort du coma

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 07--2011

Étiquettes : , ,

0

Le pompier très gravement touché lors de l’explosion provoquée samedi 26 mars par un incendie dans le XXe arrondissement de Paris est sorti du coma et « son état évolue favorablement », a annoncé lundi la brigade de sapeurs-pompiers de Paris. Par ailleurs, les quatre autres pompiers blessés dans l’explosion sont désormais tous sortis de l’hôpital, a-t-on précisé de même source.

Au total, huit personnes ont été blessées à la suite de l’incendie qui s’est déclaré dans un immeuble. La policière du commissariat du XXe arrondissement et un couple qui résidait dans l’immeuble, tous trois blessés, ont déjà quitté l’hôpital.

Un pompier se fait rouler dessus à Beautor

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 19--2011

Étiquettes : , , , , ,

0

Un sexagénaire a forcé un barrage installé par les pompiers jeudi matin. Les soldats du feu se trouvaient Grand Rue, où ils procédaient à l’assèchement de la chaussée. Ils avaient donc installé des barrières, coupant la circulation le temps que l’eau soit pompée.
Mais le retraité, très énervé, a absolument tenu à emprunter cette voie, au volant de son 4X4.
En dépit des gestes et des injonctions des pompiers, il a donc forcé le barrage. Le caporal-chef Jimmy Quignon, qui se trouvait sur le chemin du véhicule, n’a pas eu le temps de se mettre à l’abri et a été renversé. « L’automobiliste m’a roulé sur le pied, en passant dans cette rue qui était fermée à la circulation », explique le gradé.
Le caporal-chef Quignon s’en est sorti avec une entorse, trois jours d’ITT et un arrêt de travail jusqu’au 21 janvier.
Le sexagénaire, lui, a très rapidement présenté des excuses. « Il s’est rendu chez mes parents et m’a aussi écrit une lettre, explique le pompier. Il m’a souhaité un bon rétablissement et répété qu’il était désolé. »
Cet homme, qui n’a jamais eu affaire à la Justice, est convoqué début mars devant le

tribunal correctionnel de Laon pour y répondre de violences involontaires avec arme.
« On le connaît, ce n’est pas un violent, temporise le major Jean Pauchard, chef du centre de secours de Beautor. Les gens étaient un peu à cran, ça faisait dix jours qu’il y avait de l’eau chez eux. Nous avons barré, rouvert la circulation, re-barré la route pour assécher encore. Tout cela est dû à l’énervement. » Un énervement que le retraité expliquera au tribunal correctionnel.

Fourmies : un pompier blessé par un coup de couteau

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 09--2011

Étiquettes : , ,

1

Samedi, il est 15 heures lorsque les sapeurs-pompiers se rendent dans une habitation de Fourmies pour une personne inanimée. Lorsque les soldats du feu pénètrent dans une pièce, ils trouvent un homme âgé d’une quarantaine d’années. Ce dernier se rebelle immédiatement et prend un couteau à ses côtés. Il atteint un sapeur-pompier au coude, occasionnant une plaie profonde. Un second intervient mais prend de nombreux coups. L’homme est ensuite maîtrisé mais les deux soldats du feu ont été transportés à l’hôpital.