Article en vedette

Mort dans ses toilettes depuis trois mois

REIMS (Marne). Lundi soir, le corps d’un homme mort depuis trois mois a été retrouvé dans ses toilettes, au quartier Europe à Reims. Malgré l’odeur, son décès était passé inaperçu  du voisinage. «QUAND je pense qu’on a fêté Noël et le Nouvel An avec un cadavre juste à...

Lire plus

scurit incendie

L’hommage poignant au pompier mort noyé

Publié par C.alertis | Classé dans Décès pompier | Publié le 25--2012

Étiquettes : , , , , ,

0

La grande famille des pompiers a salué le courage et le dévouement de Lionel Lucyk, tué en intervention la semaine dernière. Le ministre Manuel Valls a présidé l’émouvante cérémonie, hier, à Saint-Nazaire.
L’immense remise du centre de secours de Saint-Nazaire est presque trop petite pour accueillir tous les pompiers venus se joindre à l’hommage de la République et partager la tristesse et la douleur d’avoir perdu un des leurs. Dans un coin du hangar, hier, ses copains ont épinglé une photo de Lionel Lucyk, souriant, naturel, tel qu’il était chaque jour.Ils sont là, en rangs serrés, le coeur rempli d’émotion lorsqu’arrive le cercueil au son de la musique poignante jouée par l’orchestre de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris.

« Un homme d’engagement »

Il y a aussi la famille du pompier, sa compagne et sa petite fille, ses anciens collègues du Service départemental d’incendie et de secours des Yvelines où il avait commencé sa carrière, ceux, actuels, de Loire-Atlantique, avec son président Philippe Grosvalet et son directeur, le colonel Berthelot. Il y a le préfet, le sous-préfet et le maire de Saint-Nazaire, Joël Batteux.

Comme le veut la tradition, le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, est présent. C’est lui qui se charge de l’éloge funèbre de Lionel Lucyk. « Un homme d’engagement », dit-il, qui, dès l’âge de 18 ans, avait incorporé le 2e régiment d’infanterie de Marine, avec lequel il avait servi au Tchad et en Yougoslavie.

Il s’était ensuite engagé comme pompier volontaire, avant de devenir professionnel en 2003. Sportif, passionné par la mer, il avait rejoint l’unité des pompiers-plongeurs de Saint-Nazaire en 2009. Le ministre a rappelé combien « les missions des pompiers, qu’elles soient à terre ou maritimes, peuvent être périlleuses ».

Celle qui a coûté la vie à Lionel Lucyk s’est déroulée mardi dernier, au large de La Baule. Il s’agissait pour son équipe de libérer un bateau de pêche de son filet pris dans son hélice. Par un enchaînement de circonstances, le pompier a disparu de la vue de ses camarades. Il a été retrouvé quelques minutes plus tard, pris au piège dans le filet dont les mailles s’étaient resserrées. « L’altruisme, le courage et les compétences » de cet homme de 38 ans « méritaient l’hommage d’une France blessée en plein coeur »,a poursuivi Manuel Valls.

Le caporal-chef Lionel Lucyk a été élevé au grade de sergent. Le ministre l’a décoré à titre posthume de la médaille d’or pour acte de courage et de dévouement, et l’a fait chevalier de la Légion d’honneur.

Un pompier décède lors d’une intervention sous-marine en Loire-Atlantique

Publié par C.alertis | Classé dans Décès pompier | Publié le 25--2012

Étiquettes : , , , , , ,

0

Un pompier professionnel de 38 ans, appelé pour secourir un bateau de pêche au large de Pornichet (Loire-Atlantique), est décédé mardi lors d’une intervention sous-marine, a-t-on appris auprès de la préfecture de Loire-Atlantique, confirmant une information du quotidien Presse Océan.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’hélice du bateau était prise dans un filet, a précisé dans un communiqué la préfecture maritime de l’Atlantique, basée à Brest.

L’avarie a nécessité une plongée sous-marine de la part des quatre plongeurs envoyés à son secours, dont trois pompiers du Centre opérationnel départemental d’Incendie et de secours (CODIS) Loire-Atlantique. Un des deux premiers plongeurs a été porté manquant à la fin de l’intervention.

Un hélicoptère de la gendarmerie nationale, basé à Saint-Nazaire, a été alors immédiatement dépêché pour participer aux recherches. Le pompier a été retrouvé peu après à proximité du navire.

Il a été pris en charge par le médecin de la station de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM), puis, à terre, par une équipe du SMUR, selon la préfecture. Mais, malgré les secours prodigués, le pompier est décédé.

Dans un communiqué diffusé mardi soir, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls dit avoir appris « avec une grande tristesse et une profonde émotion le décès en intervention du caporal Lionel Lucyk, âgé de 38 ans ».

« A sa compagne et à sa fille, à sa famille, à ses collègues du service départemental d’incendie et de secours de Loire-Atlantique, le ministre de l’Intérieur tient à témoigner de son entier soutien ainsi que de l’hommage et de la reconnaissance de la Nation », ajoute le communiqué.

Le caporal Lucyk est le onzième sapeur-pompier à trouver la mort cette année en service, selon le ministère.

Une femme pompier tente de s’immoler par le feu

Publié par C.alertis | Classé dans Faits divers | Publié le 25--2012

Étiquettes : , , , , ,

0

Une femme de 58 ans, commandant chez les pompiers de Moselle, a tenté de s’immoler par le feu, vendredi. En grande souffrance professionnelle, elle avait déposé plainte, comme d’autres, en 2010, pour harcèlement.

Grièvement brûlée aux membres supérieurs et au visage, une femme officier du corps des sapeurs-pompiers de la Moselle a été prise en charge par le Samu à son domicile de Marly et transférée, vendredi après-midi, à l’hôpital de Mercy. Réaction de la hiérarchie du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis), hier : « On ne commente pas pour le moment ce fait divers. » Derrière ces mots linéaires, il y a la volonté de savoir exactement ce qu’il s’est passé avant de se prononcer. Une certaine gêne, aussi.

Selon plusieurs sources, la femme de 58 ans a attenté à sa vie en s’immolant par le feu. Un membre du corps médical décrit « des brûlures au 1 er et au 2 e degrés. Les voies respiratoires n’ont pas été touchées. Son état de santé est rassurant. Concernant son état psychologique, je ne peux pas me prononcer… » Ce n’est pas la première fois que la quinquagénaire arrive à de telles extrémités. En 2010, ce commandant professionnel de 58 ans, docteur en pharmacie, avait absorbé une surdose de médicaments. Un de ses proches note aujourd’hui, avec peine et angoisse, « une terrible escalade. »

Le trait d’union entre les deux faits, le cadre professionnel. Dans une plainte transmise au procureur de la République de Metz, il y a deux ans, elle décrivait un contexte dans lequel « elle se sentait déstabilisée, diminuée, rabaissée depuis des années » par sa hiérarchie. Les mots « humiliation », « harcèlement moral » et « mesures vexatoires » ponctuaient chacune de ses phrases. Un peu honteuse de cette tentative de suicide, elle racontait, le 1 er août 2010 dans nos colonnes, avoir « agi pour que l’on sache ce qui se passe au sein du Sdis. Car cela doit s’arrêter. »

Les victimes attendent les décisions judiciaires

Ses suppliques s’ajoutaient alors à sept autres plaintes pour harcèlement, déposées par des cadres administratives œuvrant au sein de la direction du Sdis, à Saint-Julien-lès-Metz. Autre drame, en juin 2010 : une plaignante absorbait des médicaments sur son lieu de travail et laissait une lettre livrant sa détresse professionnelle.

Cela fait deux ans, déjà. Et depuis ? Une information judiciaire a été ouverte par le parquet. Et les juges se succèdent à un rythme effréné au pôle de l’instruction, sans pouvoir mener les investigations à leur terme. Les victimes « ont le sentiment de ne pas avoir été entendues », regrette l’une d’elles.

La femme commandant se trouve en arrêt maladie depuis plus de deux ans. « Elle espérait reprendre prochainement le travail mais il y a quelques jours, elle me disait que les conditions n’étaient pas réunies. Elle était très angoissée. Elle n’allait de nouveau pas très bien, prétend un collègue. Privée de boulot, elle se sentait très seule. C’est ensuite un engrenage. Jusqu’au jour où elle ira trop loin. »

Colonel VIGNON:Un pompier nommé préfet

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie, Faits divers | Publié le 14--2011

Étiquettes : , ,

0

Le gouvernement a nommé pour la première fois, aujourd’hui en Conseil des ministres, un officier des sapeurs-pompiers, le colonel Richard Vignon, au poste de préfet, honorant ainsi une promesse de Nicolas Sarkozy, selon le communiqué du Conseil.

Sur proposition du ministre de l’Intérieur Claude Guéant, le colonel Vignon, président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSP), a été nommé préfet délégué pour la sécurité et la défense auprès du préfet de la région Lorraine et de la Moselle.

En inaugurant en mars l’Ecole nationale supérieure des officiers de sapeurs-pompiers (ENSOSP) d’Aix-en-Provence, Nicolas Sarkozy avait annoncé son intention de nommer un pompier préfet pour « marquer la reconnaissance que la Nation doit aux sapeurs-pompiers ».

Un accident avec un poid lourd provoque 11Km de bouchons

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 06--2011

Étiquettes : , , ,

0

Un accident survenu entre trois poids lourds et une voiture a engendré d’importantes perturbations de la circulation sur l’autoroute A 63 dans le sens Bayonne-Bordeaux, à hauteur de Cestas, en Gironde.

 Le conducteur de la voiture a dû être désincarcéré par les sapeurs-pompiers. Il a été légèrement blessé, de même que le chauffeur du troisième poids lourd en cause. Les deux personnes ont été évacuées sur le centre hospitalier de Bordeaux.

 Les CRS de la compagnie autoroutière d’Aquitaine ont déployé d’importants moyens pour sécuriser le périmètre, tandis que les gendarmes mettaient en place des déviations au niveau des échangeurs, 23 (Marcheprime/Le Barp) et 24 (Pierroton) via la RN 250 pour les poids lourds et via la RN 10 pour les voitures.

 Selon les prévisions des services de sécurité, le retour du trafic à la normale n’était pas prévu avant 21 heures en raison des difficultés pour nettoyer la chaussée ou un camion a déversé une grande partie de son carburant et son chargement de rouleaux de films plastique.

 Cet accident a provoqué un bouchon de 11 kilomètres entre les communes de Mios et de Salles.

Source: Sud-est

A Chanteloup-les-Vignes, des cocktails Molotov contre la police et les pompiers

Publié par C.alertis | Classé dans Articles sécurité incendie | Publié le 21--2010

Étiquettes : , , ,

0

Des cocktails Molotov ont été lancés vendredi soir par des dizaines de jeunes gens qui s’en sont pris à la police et aux pompiers à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines), a-t-on appris samedi matin auprès de la police.

Trois voitures, deux de la police et une des pompiers, ont été endommagées par les projectiles.

Les violences ont commencé vers 21h45, sur la place du Marché dans la cité de la Noé à Chanteloup, selon la même source.

Les policiers ont essuyé des jets de cocktails Molotov alors qu’une vingtaine de jeunes s’étaient regroupés pour en découdre avec les forces de l’ordre, selon la même source.

Quelques minutes plus tard c’est une quarantaine de jeunes armés de barre de fer qui s’opposaient à la police et mettaient le feu à des détritus laissés dans la cité.

Un groupe de jeunes s’en est ensuite pris à la caserne des pompiers, située le long de la cité de la Noé, avec trois jets de cocktails Molotov en direction du bâtiment et des véhicules de secours.

La police a rétabli le calme à 22h30 à l’aide de grenades lacrymogènes et de grenades de dispersion. Il n’y a eu aucun blessé, ni aucune interpellation.

(source AFP)